Comparatif : cinq pods au banc d’essai

3
1540
De gauche à droite : Nexus, Minifit, Cobble, Juul, Koddo

Les dispositifs « tout-en-un » appelés pods sont à la mode. Plus ou moins volumineux et efficaces, leur petite taille est un atout indéniable. Penchons-nous sur cinq modèles du moment : Le Koddopod de French Liquide, la Minifit de Justfog, la Nexus de Vaporesso, la Cobble d’Aspire et la fameuse Juul.

Prise en main

L’avantage du pod, c’est sa taille. Indéniablement, c’est petit et léger. Du coup, comme la physique ne pardonne rien, l’autonomie en pâtit nécessairement. Mais est-ce bien le rôle d’un pod de faire de la vapeur de Titanic pendant trois jours ? Certes non. Du fait de leur faible puissance, les pods sont plus indiqués pour des taux de nicotine assez hauts. Alors, nos 5 pods on toutes sortes de formes. Le Cobble est en forme de galet (d’où son nom), le Koddo et la Juul en forme de bâtonnet. La Nexus est un peu plus volumineuse mais nous allons voir pourquoi. La Minifit ressemble, quant à elle, à une clé USB avec lesquelles on la confond souvent.

Fonctionnement

On va le dire de suite : Les pods sont d’une simplicité biblique. Des cinq modèles présentés, seule la Minifit nécessite une action par bouton. Les quatre autres ont une déclenchement automatique à l’aspiration. Et ça, c’est vachement sympa.

En ce qui concerne la maintenance, là aussi, les manipulations ont été réduites au maximum. Quand on parle de pod, on parle en fait d’un réservoir/résistance tout en un. Du coup, on change simplement le réservoir lorsque nécessaire ; sauf …. pour la Nexus. En effet, la Nexus est un pod plus évolué que ses petits camarades.

D’autre part, il y aussi une différence notable entre les modèles Cobble et Minifit et les modèles Juul et Koddo : leur réservoir peut se remplir. Pour ces derniers, une fois le réservoir vide, on jette et on remplace car ils sont scellés. Autrement dit, il y a de fortes chances pour que la résistance soit encore bonne lorsque l’on remplace le pod. Alors … oui, on peut le dire : écologiquement, c’est vraiment très moyen. Ca a juste le mérite d’être ultra-simple.

Pour la Cobble et la Minifit, on peut quand même remplir son petit réservoir jusqu’à ce que la résistance soit foutue.

C’est un peu mieux mais le champion du test reste la Nexus puisque l’on peut remplir son réservoir et changer la résistance seule. En fait, le réservoir est intégré au pod. De plus, on peut régler l’airflow et même avoir trois niveaux de puissance en cliquant trois fois sur l’unique bouton. Trois couleurs différentes symbolisent la puissance engagée.

Bouton de la Nexus

Pour tous les pods, la recharge s’effectue avec l’habituel port Micro-USB et son câble volant ; excepté pour la Juul qui utilise un petit dock USB aimanté. On pourra le brancher sur une alimentation quelconque, mais on sent que ce dongle a été prévu pour être installé sur un HUB ou un ordinateur portable.

Dock Juul

La vape

Comme indiqué précédemment, un pod n’est pas un TFV12. On est là sur des e-cigarettes, avec résistances élevées (autour de 1Ω), dédiées à l’arrêt du tabac.

Je ne vais pas faire ma mauvaise tête envers la Juul, mais franchement, ce pod n’a rien d’exceptionnel. L’autonomie en liquide et batterie sont vraiment minimes. On en a fait tout un battage médiatique aux US, et même s’il faut reconnaitre que ça fait son boulot, le Koddopod est plus agréable à l’usage. Et tout ça dans un format sensiblement équivalent.

La Cobble se comporte comme le Koddo mais elle est plus volumineuse.

La bonne surprise, c’est la Minifit. Pour un format aussi rikiki, ça marche vraiment pas mal. Avec ça, on peut vaper partout en toute discrétion. Attention : interdiction de vaper dans les trains et avions hein ?

La Nexus se détache du lot. Ne serait-ce que par son réglage de puissance à trois niveaux. La vapeur est sensiblement plus abondante que ses concurrentes mais reste typée MTL.

Tous ces pods marchent plutôt bien, soit pour un arrêt du tabac soit pour un complément de son kit habituel. Le dénominateur commun, c’est d’utiliser des liquides en nicotine base à au moins 12mg, ou en sels de nicotine à 20 mg/ml. Croyez-moi, même si vous vapez habituellement en 3mg, le 12mg passera tranquillement. Gardons en tête la cible d’utilisation du pod.

Les pods

Détaillons ici les pods de chaque dispositif.

Aspire Cobble

Le pod Cobble s’insère en le clipant. Il possède une languette en silicone permettant le remplissage. Une fois la résistance HS, on le jette et on le remplace. Point à noter : il est pénible à extraire. Dommage

Juul

Le pod Juul s’insère dans sa batterie simplement en le clipant. Il n’est pas remplissable et une fois le réservoir vide, on jette le tout et on remplace. Pas terrible pour la planète. En revanche, on peut changer de parfum en 2s pour les 5 saveurs proposées.

Pod Koddo

Le pod Koddo est maintenu par un aimant. C’est très pratique et souple. Comme le Juul, pas de remplissage ; même motif, même punition. Par contre, Le French Liquide propose 11 saveurs.

Pod Minifit

Comme le Cobble, le pod Minifit possède une languette en silicone pour le remplissage. Et comme le Cobble, on le jette une fois la résistance HS

Pod … euh non. La Nexus, cas à part

Le Nexus est un cas à part, comme expliqué plus haut. La batterie intègre le réservoir et le remplissage se fait après avoir tiré une languette en silicone. La résistance se visse à un support que l’on ôte à l’aide de l’outil intégré au top cap. Le support en question possède une bague de réglage de flux d’air.

Caractéristiques

Nous allons détailler les caractéristiques principales de nos dispositifs. Le prix des pods est généralement constaté.

AutonomieCapacitéRésistancesPrix des pods
Cobble700 mAh1,8 ml1,4 Ω12,00 € x 3
Juul200 mAh0,7 ml1,6 Ω11,99 € x 4
Koddopod350 mAh2,0 ml2,0 Ω9,90 € x 3
Minifit370 mAh1,5 ml1,6 Ω9,90 € x 3
Nexus650 mAh2,0 ml1,0 Ω9,50 € x 5

Comme on peut le voir, nous avons de toutes petites autonomies mais gardons en tête que les pods sont faits pour un usage fortement nicotiné ; et donc une petite consommation. Si on fait une moyenne, on se rend compte que c’est la Nexus qui s’en sort le mieux : les consommables coûtent moins cher tout en sachant que la maintenance est moins aisée.

Conclusion

Au final, seule la Nexus va au-delà de ce qu’on connait des habituels pods. On peut presque dire que c’est une e-cigarette standard au format pod. Les quatre autres modèles sont de vrais pods puisque l’on remplace tout l’ensemble réservoir/résistance. Encore une fois, le but des pods n’est pas de produire des nuages. Le principal reproche fait au Koddopod et à la Juul, c’est que non content de générer beaucoup de déchets, on ne pourra choisir son liquide que parmi ceux proposés par le fabricant. Mais ça rentre aussi dans l’optique de l’ultime simplicité. Pour qui ne veut pas se compliquer la vie, le pod est une bonne solution. Cela dit, ayez en tête que malgré un prix attractif, les consommables coûtent plus cher qu’une e-cigarette standard. En somme, les pods sont des dispositifs ayant la simplicité des modèles d’il y a 7/8 ans avec une efficacité largement supérieure.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires si vous êtes utilisateurs des pods.

3 Commentaires

  1. Si je comprends bien, les 4 réservoirs de la juul coutent 12 euros pour 0.7 ml x 4 = 2.8 ml. Soit 42.85 € !!! les 10 ml.
    C’est 10 fois plus cher que les autres e liquides, c’est bien cà ?

  2. Cela fait 2 ans que j’utilise le Koddopod, désormais je ne fume que du 10mg. Je pourrais aller même en dessous si cela existait.

    Par mauvaise calculation du nombre de recharges dont j’avais besoin en partant en vacances, j’ai du m’acheter une Juul hier car j’avais fini tous mes koddopod.

    Le goût est pas mal (j’ai essayé mangue, pomme et crème) je retrouve assez mes marques. La dose en revanche est bien trop forte pour moi: je ne peux pas tirer plus de 4 fois dessus sans attendre un bon moment avant d’y retourner, alors que sur le koddo pod j’avais pris l’habitude de fumer régulièrement… Au final, c’est sans doute mieux ainsi, car cela force à espacer les doses.

    La prise en main est somme toute la même. L’autonomie est en revanche moindre.

    Grosso modo, je pense préférer la koddo pod au final, la seule qui me chagrine est de ne pas trouver de pod rechargeable pour ma koddo, ce qui en ferait un produit parfait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.