Deux vape-shops en hôpital en Grande-Bretagne

0
543

Deux hôpitaux anglais du West Midlands ont ouvert des vape-shops dans leur enceinte. Il s’agit de l’hôpital général Sandwell de West Bromwich et de l’hôpital municipal de Birmingham, tous deux gérés par le NHS. Ceci va dans le sens des recommandations gouvernementales et du PHE dans la lutte contre le tabagisme.

Interdiction absolue de fumer

Il est formellement interdit de fumer sur le campus des hôpitaux. Si vous vous faites prendre, c’est 50£ d’amende depuis le 5 juillet dernier et les caméras de surveillance vous regardent si vous chercher à vous planquer.

Vapote à la place

En revanche, vous avez le droit de vapoter à l’extérieur de l’établissement, à condition de vous maintenir à l’écart des portes. Les abris pour fumeurs ont été convertis en zones de vapotage. Mais pas de vape à l’intérieur des locaux. C’est tout de même mieux que rien.

Le tabac non grata est

Le docteur David Carruthers, directeur médical de la société de gestion, a déclaré que le conseil d’administration et les responsables cliniques de son organisation étaient unanimes : l’élimination du tabagisme passif sur ses sites est une nécessité de santé publique.

« Chaque solution est disponible et nous demandons aux visiteurs et aux patients de nous soutenir pour appliquer ces changements ». « Arrêter de fumer vous permet d’économiser de l’argent et votre santé. »

a-t-il déclaré.

Boutique de vape inside

C’est l’enseigne Ecigwizard qui a été retenue pour ouvrir ces deux boutiques de vape.

Joe Lucas, responsable de la vente au détail chez Ecigwizard, a déclaré que l’enseigne était « incroyablement heureuse » de soutenir le projet « trust’s smoke-free ».

« Nous souhaitons proposer le vapotage comme solution de rechange au tabagisme afin d’aider les gens à réduire leur consommation ou à cesser de fumer », a-t-il déclaré.

L’Angleterre avance

La e-cigarette fait son bonhomme de chemin outre-manche. Son utilisation à encore augmentée en 2018 avec 6,3% des adultes britanniques contre 5,5% en 2017. Ces chiffres émanent du NHS Digital (équivalent de l’AP en France), selon leur analyse datant du début du mois.

Un peu plus de 51% des vapoteurs ont affirmé que c’était bien pour arrêter de fumer.

Et la France ?

La France dispose d’un manifeste émanant du RESPADD à l’intention des établissements de santé : le guide HST (Hopital Sans Tabac). Concernant la vape, le RESPADD émet des recommandations pour les hôpitaux, toujours dans le cadre de la loi. Chaque établissement est libre de son règlement intérieur, mais le RESPADD encourage les directions à la bienveillance sur les parties extérieures. Pour ce qui est de l’intérieur des locaux, le RESPADD recommande la possibilité de vapoter dans des endroits appropriés et bien signalés. La loi prévoit l’autorisation de fumer dans les chambres individuelles selon certaines dispositions de soins (longue durée ou établissements médico-sociaux). Cependant, la direction peut interdir de fumer en chambre solo si la sécurité est en jeu. Dès lors, on peut autoriser le vapotage en chambre individuelle également. Il suffit juste d’être raisonnable et de ne pas indisposer le personnel ou d’autres patients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.