Test : Pulse BF 80w de Vandy Vape

0
221

Fort du succès de sa Pulse BF mécanique, Vandy Vape décline son modèle en électronique tout en améliorant un certain nombre de points du premier modèle. Focus sur la Pulse BF 80w….

La Pulse BF 80w a sa petite histoire qui a défrayé la chronique dans le Landerneau de la vape. D’abord, il s’agit d’une collaboration avec le célèbre reviewer Tony B de la chaine Youtube : Vapor Trail Channel. Ensuite, sans nous étaler sur le sujet, cette box aurait dû recevoir un chipset Voopoo. Vandy Vape voulait embarquer son propre chipset, mais Tony B proposa une collaboration avec Voopoo, un constructeur de chipset qui monte. Mais Voopoo modifia ses prix au cours du process de conception, puis allongea les délais et s’en suivit un Youtube Drama. Vous savez …. Bref. Le chipset est donc made in Vandy Vape et ça marche très bien.

Design

La Pulse BF méca se voulait légère, compacte et efficace. La Pulse BF 80w reprend ces caractéristiques et le design général. En effet, toute la box est construite en plastique ABS. Du coup, c’est vraiment un poids plume n’accusant que 84g sur la balance. En ce qui concerne les dimensions, on reste dans un format relativement compact (56mm x 82mm x 27mm), sachant que nous sommes en Bottom Feeder et que la Pulse BF 80w peut accueillir un accu 20700, donc nécessairement plus long et plus large. Le modèle que j’ai eu entre les mains est le Lava Red. Les flancs aimantés sont en résine de couleurs rouge/noir/bleu irisé aléatoire du plus bel effet et fort agréable au toucher. D’ailleurs, le modèle Lava Red est un peu plus cher que les autres.

Le pin 510 a été particulièrement soigné puisqu’il possède trois joints d’étanchéité lui évitant toute coulée de liquide intempestive à l’intérieur du boitier.

En mains

L’installation de l’accu se fait sans soucis particuliers. Soit on utilise un 18650 à l’aide d’un adaptateur en plastique souple livré, soit on installe directement un accu 20700. A noter l’absence de languette en tissus pour extraire l’accu. Pour ce faire, il faudra ôter le flanc opposé et pousser la batterie hors de son logement. Cela permet de gagner encore un peu de place et puis, finalement, c’est plutôt pratique. Bien évidemment, on va trouver les trous de dégazage sous la batterie.

La bouteille de squonk contient 8ml de liquide, ce qui est fort honorable. Son installation est on ne peut plus standard : le tuyau est à insérer dans le tube BF, puis on pousse la bouteille dans son logement ; logement parfaitement dessiné pour accueillir la bouteille en épousant sa forme. C’est sûr, ça ne bougera pas. En revanche, cette intégration signifie qu’il faut retirer l’accu pour sortir le flacon. D’autre part, il est vraiment très ajusté et il faut faire attention à ne pas appuyer trop fort dessus, sinon on transforme le pin positif en piscine. Bref, pas des plus aisé à manipuler.

Sur la tranche, on trouve le bouton « fire », l’écran et deux boutons de paramétrage. Rien que du très classique.

Le chipset

Vandy Vape a déjà sorti une mise à jour de son chipset. Le dernier en date est la version 006. Pour résumer, ce chipset propose les fonctions suivantes :

  • Mode puissance variable
  • Mode puissance variable + Boost
  • Mode curve puissance avec 5 mémoires de courbes de puissances
  • Mode TC SS, Ni & Ti
  • Mode curve TC avec 5 mémoires de courbes de températures
  • Mode bypass
  • Mode tension variable

Il est a noter que les modes curve s’appellent DIY dans le menu. Drôle d’idées … Selon que l’on est en mode puissance variable ou TC, le mode curve permet un ajustement : soit de la puissance toutes les secondes et sur 10 niveaux, soit de la température, toujours toutes les secondes et sur 10 niveaux.

Le mode puissance boot est ajustable en durée et en puissance.

Le mode TC ne comporte pas de mémoires utilisateurs. En revanche, chaque mode (SS, Ti & Ni) permet un réglage du coefficient de chauffe ainsi qu’un ajustement manuel de la résistance en cas de difficulté de lecture de celle-ci par le chipset. De même, on pourra ajuster la puissance dans ces trois modes.

La version 006 apporte quelques petits plus comme le réglage de mise en veille, la possibilité de relire la résistance en cas de changement de celle-ci sans monter l’atomiseur et le réglage de boost directement à partir de l’affichage principal. De même, il sera plus facile de changer les modes et une optimisation des modes TC.

Come on peut le constater, ce chipset est plutôt complet. J’émettrai cependant un petit bémol concernant l’ergonomie du bouzin. En effet, tous ces réglages ne sont pas des plus intuitifs. Il est vrai que l’écran est assez petit. Mais bon, on s’y perd un peu au début. J’ai connu beaucoup mieux à ce niveau.

Conclusion

Voilà une box BF fort sympathique et complète. Nonobstant l’ergonomie fumeuse, c’est un outil qui fonctionne fort bien. La Pulse BF 80w est légère avec un design très sobre et assez discret. Cela dit, les finitions Lava Red, Fantastic Blue, Seaweed Green, Aurora Rainbow, Kitty Hawk et Kill Devil Hills sont fort sympathiques. La compatibilité avec les accus 20700 est la bienvenue pour gagner en autonomie. On pourrait regretter l’absence de languette pour retirer l’accu, mais au final, même s’il faut retirer le panneaux opposé pour ce faire, cette languette n’est pas toujours la bienvenue dans l’ergonomie générale. Le chipset est complet et marche vraiment très bien. Bon point également pour le soin apporté à l’étanchéité du 510.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.