Le Pioneer RTA de BP Mods au banc d’essai

0
241
Le Pioneer RTA dans ses deux livrées

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le cas du Pioneer RTA de chez BP Mods. Déjà, BP Mods n’est pas sorti de nulle part ; il s’agit, en fait, de la filiale « modeurs » du fabricant chinois Dovpo. Mais ce n’est pas tout. BP Mods est aussi le bébé du concepteur du fameux Precisio ; atomiseur qui s’est particulièrement fait remarquer ces derniers temps. C’est dire le pédigrée du bestiau. Allez, c’est parti…

Design et packaging

3 coloris de tank et de drip-tips sont proposés dans le kit
Les 3 tanks et drip-tips

Le design du Pioneer RTA est très classique pour diamètre unique, sans fioritures inutiles. Le diamètre est de 22mm, ce qui parait presque anachronique de nos jours. Pourtant, tout le monde n’a pas envie d’avoir une matraque dans la poche. D’autant que le réservoir contient tout de même 3,7ml. En hauteur, on est à 48,3mm, drip tip compris.

Au premier regard, on trouve des ailettes de refroidissement sur le top cap. Les ailettes vont largement participer au refroidissement de cette partie de l’atomiseur et force est de constater que ça n’est pas si courant dans cette gamme de produits.

Le réservoir est en matière plastique et appelé « Clear », mais on n’a pas plus de précisions sur cette matière. Dans le kit, on trouve deux autres réservoirs ; l’un en Ultem et l’autre en PCTG (Poly cyclohexylènediméthylène téréphtalate modifié au glycol, à vos souhaits), une matière plastique très résistante à la corrosion et à la température.

Le drip tip, plutôt fin, est au format 510 et offre la particularité de pouvoir interchanger son embout. Au départ, il est dans une matière plastique beige sans plus de précision. Vous trouverez deux autres embouts dans le kit : un en Ultem et l’autre en plastique « Clear » qui vont s’accorder avec les réservoir supplémentaires.

En fait, vous avez trois finitions différentes dans le kit, et ça, c’est plutôt sympa de la part de BP Mods. Au-delà de ça, le Pioneer RTA est proposé en deux finitions générales : SS et DLC. Le DLC est un revêtement spécifique présentant certaines caractéristiques du diamant et qui offre une résistance supérieure au frottement et à l’usure.

Le coffret contient également un sachet de spare contenant un kit de joints de rechange, deux coils pré-construits et … deux pins centraux. Mais nous y reviendrons.

L’airflow

Le Pioneer RTA possède deux type de tirages d'air : MTL et RDL
Deux tirages possibles

On va commencer par cet aspect parce que c’est justement le point fort du Pioneer RTA. Première chose, les ouvertures externes. Le Pionner RTA est destiné au tirage MTL à la base, mais en fait, il sait aussi faire du RDL (Restricted Direct Lung), c’est à dire un tirage intermédiaire.

Le réglage se fait classiquement par une bague rotative en bas de l’atomiseur. D’un côté, on trouve 6 trous calibrés pour le tirage MTL et de l’autre, une ouverture dite « cyclope » plutôt réservée au tirage RDL. Bon point, la bague est très bien usinée et est bien « smooth », ni trop, ni trop peu serrée.

Le Pioneer RTA offre trois possibilités de tirage interne
Les trois pins centraux

Mais ce n’est pas tout et j’en reviens justement aux pins centraux cités plus haut. BP Mods a eu le bon goût d’offrir plusieurs tirages selon ce que cherche le vapoteur. Parce que la bague externe, c’est une chose, mais on sait combien l’arrivée interne a son importance. Du coup, vous allez pouvoir choisir entre trois diamètres d’arrivée d’air sur le coil : 0,8mm, 1,2mm et 1,5mm. Ca va du très serré au tirage moyen. Et cerise sur le gâteau, le pin central est fait d’une seul pièce avec le contact positif. Il suffit de le dévisser par le dessous pour changer son tirage. Le pin central tient donc lieu, à la fois, de plot positif, de maintien du poste positif interne et de tirage d’air interne. Ca se voit que cette ato a été pensé dans ses moindres détails.

Le plateau de montage

Le plateau est, somme toute, assez classique avec des plots de montage côte/côte, ce qui se révèle bien pratique pour monter son coil.

On le voit, deux petites cuves de part et d’autre du poste de montage vont permettre d’installer son coton. On remarquera deux petites cavités de chaque côté qui servent à acheminer le liquide au coton une fois la cloche installée par-dessus le plateau.

Comme on l’a vu plus haut, l’air arrive par le dessous, via le pin central. Lors d’un échange de ce pin, veillez bien à maintenir le poste positif du plateau puisque, on l’a vu, il est maintenu par ledit pin. Attention surtout à bien repositionner l’isolateur en peak sous ce poste.

L’usinage est propre et de bonne facture. Rien à redire. Ce deck est bien conçu et plutôt pratique à travailler.

Tank/Cheminée

Rien de particulier avec le tank si ce n’est qu’il est vissé sur la partie haute du réservoir. C’est pratique pour tout nettoyer en profondeur mais il faut juste faire attention quand on le revisse ; c’est plastique contre de l’acier, ne l’oubliez pas ;).

En revanche, l’ensemble cloche + cheminée présente quelques particularités à signaler. Tout d’abord, la cloche est de forme semi-sphérique à fond plat. Ainsi, on laisse le minimum d’espace dans la chambre d’atomisation, garantie d’une exploitation maximale des saveurs.

Le dessin de la cheminée évite la stagnation de vapeur et de condensation
Cheminée continue

La cheminée est, et BP Mods le souligne, conçue avec un alésage « continu ». C’est à dire qu’il n’y a aucune rupture du flux de vapeur depuis la cloche jusqu’au drip tip. Selon le constructeur, cela évite la stagnation de la vapeur et, par là-même, l’excès de condensation. Et la condensation a cet endroit, on connait bien : ca finit toujours par des glou-glous, de l’excédent de liquide dans la bouche et, éventuellement, des fuites au niveau de l’airflow.

Remplissage

Le top cap du Pioneer RTA est de type 1/4 de tour et les ouvertures sont très larges
Remplissage du réservoir

Toujours dans un optique de praticité, le top cap s’ouvre en un quart de tour. Cela laisse apparaître deux grandes ouverture de forme « haricot », aptes à l’utilisation de n’importe quelle pipette. On remarquera un petit décroché entre le haut du tank et les ouvertures ce qui permet d’éviter les coulures hors du réservoir.

Conclusion

Un chouette ato que ce Pioneer RTA. BP Mods a vu les choses en grand avec un kit très complet et offrant pas mal de possibilités. En plus, ce n’est pas tout car le constructeur propose tout un tas d’options qui vous permettront d’aller encore plus loin avec votre Pioneer RTA. Jetez un oeil sur leur site, vous verrez jusqu’où ça va. Et pour le coup, il y a peu de fabricants qui proposent autant d’options. On lorgne ici du côté high-end mais avec des prix bien plus contenus.

Contenu du coffret

Le coffret du Pioneer RTA est particulièrement complet
Coffret du Pioneer RTA
  • 1 x Atomiseur Pioneer RTA
  • 1 x Réservoir en Ultem supplémentaire
  • 1 x Réservoir en PCTG supplémentaire
  • 1 x Drip Tip en Ultem supplémentaire
  • 1 x Drip Tip en  supplémentaire
  • 1 x Sachet de pièces détachés
  • 1 x Manuel utilisateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.