L’Aston RTA de Aston Vape au banc d’essai

0
476
Aston RTA sous sa cloche de livraison

Les vapoteurs geeks et avancés connaissent tous la marque Alliancetech Vapor, autrice de la fameuse famille Flave. Le constructeur Lissois (91) a décidé de lancer une gamme/marque Aston Vape, un peu moins luxueuse, tout en gardant la qualité de fabrication qui a fait la réputation d’Alliancetech. Il en résulte un premier RTA dédié au tirage MTL à l’instar d’un dotMTL 22 ; Et comment s’appelle t’il ? Je vous l’donne Emile : l’Aston RTA. Ca c’est un nom original.

Esthétique/Finitions

L’Aston RTA fait dans le simple et fonctionnel. Il est proposé en deux finitions : Mate SS et SS. En fait, les deux modèles ne diffèrent que par la finition du top cap et de la bague d’airflow qui sont sablés dans la version Mate SS. Sinon, c’est le même.

Le tank est un Pyrex mais vous trouverez un réservoir en PSU dans le kit, pour ceux qui préfèrent un tank moins fragile et d’aspect mat. Le PSU ou Polysulfone est un polymère thermoformé.

L’ensemble de l’atomiseur est réalisé en acier 304L. Le pin 510 est aussi en 304L mais plaqué or pour une meilleure conductivité.

Le drip tip fourni est, quant à lui, en Delrin et au format 510.

L’Aston RTA est emballé dans une cloche écrin qui souligne sa filiation avec un certain luxe ; même si cette cloche est en plastique. Mais au moins, on prend soin du produit même si l’atomiseur n’a pas vocation a être du pur high-end. L’ensemble du kit se présente sous la forme d’un petit sac de toile qui confirme la volonté d’une finition globale un peu classe.

Le plateau de montage

Aston RTA – Plateau de montage

C’est sur le plateau de montage que l’on constate le travail d’Aston Vape. Il est plus finement travaillé qu’il n’en à l’air. Tout d’abord, c’est un single coil, ce qui place d’emblée l’Aston RTA dans la catégorie des atomiseurs à puissance tranquille.

Le poste de montage du coil présente deux entailles horizontale, ce qui permet tout de même l’installation de fils complexes. L’autre avantage de ce type de fixation, c’est que l’on a les vis sur le dessus et tout ça fait que le montage du coil est plutôt simple à réaliser. Attention toutefois à la résistance résultante ; encore une fois, on est dans le monde du MTL. Pas question de monter du porn-coil à 0,05Ω. L’arrivée d’air se fait sous le coil avec deux trous. Une fois le coil en place, on va donc y glisser son coton et le replier de part et d’autre.

L’arrivée de liquide, quant à elle, se fait par 4 trous oblongs pratiqués dans les parois du rebord de cuve. C’est très finement ouvragé et ça évite au coton de se balader n’importe où.

On le voit à l’usinage de ce plateau, on est quand même un peu dans le monde du high-end. Du bel ouvrage.

Le tank

Réservoir démonté

Rien que du très classique pour cet Aston RTA. Le réservoir, de 2,2ml se pose sur son joint O’Ring sur la base et est fixé par une cloche qui se visse sur le plateau de montage. On remarquera que la cloche reste assez petite, ce qui garantit une bonne concentration de la vapeur avant aspiration et donc, des bonnes saveurs. Une fois la cloche de la chambre d’atomisation en place, un épaulement détermine l’espace qui laissera passer le jus vers le coton selon un débit idéal pour une bonne capillarité sans sur-saturation du coton. Ce système est largement éprouvé depuis très longtemps et ne réserve aucune mauvaise surprise. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus innovant, mais ça marche bien.

Le top cap

Concernant le top cap, pas grand chose à dire. Pour l’ouverture/fermeture, on est sur du simple filetage. Efficace, simple, sobre et fonctionnel. Le drip-tip fourni est de forme conique et est en Delrin.

L’airflow

Bague d’airflow

Pour l’airflow, Aston Vape a fait dans le très simple. Sachant que cet Aston RTA est orienté saveurs, nous avons deux réglages disponibles. Deux arrivées d’air sont percées dans la base et diamétralement opposées. La bague est, elle, percée par deux trous d’un côté, et un seul de l’autre. Ainsi, soit vous choisissez d’ouvrir les deux trous opposés pour être en tirage direct restrictif, soit d’ouvrir un seul trou pour un tirage serré. Ca fait peu de réglages mais la vocation de l’Aston RTA est d’être simple et fonctionnel avec le réglage qui convient bien à l’usage requis.

Remplissage

Trous de remplissage

Le remplissage de l’Aston RTA s’opère grâce à deux trous oblongs en forme de haricots. Ceux-ci sont pratiqués au fond d’un décroché de bon aloi. Il est donc très aisé de remplir son réservoir avec n’importe quelle fiole de e-liquide puisqu’en cas de débordement, le fameux décroché permettra de le récupérer sans en mettre partout. Bien vu.

Conclusion

Pour ce qui est de la vape, c’est super agréable. Le tirage d’air est idéal et très « smooth », sans sifflement désagréable. On fait le plein de saveurs et on sent que la conception de l’Aston RTA a été particulièrement fouillée. C’est bien ce qui fait la différence avec du tout-venant.

Voilà un fort bel atomiseur qui fait dans l’efficacité et la sobriété ; comme souvent avec les constructeurs européens. L’Aston RTA est très bien réalisé et on flirte franchement avec le high-end, mais à prix plus doux. Si vous cherchez un atomiseur MTL reconstructible de bonne facture et qui ne vient pas de Chine, vous pouvez jeter votre dévolu sur cet Aston RTA. Non seulement vous aurez un bel atomiseur qui marche bien, à prix très raisonnable mais en plus, vous aiderez une entreprise 100% française.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.