Le vape-shop reconnu comme commerce essentiel

0
1210
Coronavirus CoVid-19

Comme vous le savez peut-être, le gouvernement français a décrété le confinement drastique, pour tout le territoire, afin d’endiguer la propagation du virus CoVid-19 ou Coronavirus. Dans l’arrêté du 14 mars dernier, définissant les règles à observer, on pouvait constater qu’un certain nombre de commerces qualifiés d’indispensables à la survie de la nation ou commerce essentiel avaient l’autorisation d’ouvrir leurs portes. Parmi ces commerces essentiels figuraient les bureaux de tabac. Quid des commerces de la vape ? L’arrêté du 17 mars a donné la réponse : oui, la vape est reconnue comme commerce essentiel.

Vapoteur : retourne donc à la clope

Bon, il est vrai que les buralistes sont aussi agents d’état, distribuant des timbres fiscaux (ou pas fiscaux d’ailleurs) par ex. En revanche, les vape-shops n’entrent pas dans ce cadre et sont obligées de fermer leurs portes.

Autrement dit, si les vapoteurs viennent à manquer de produits, il n’ont qu’à retourner à la cigarette. Devant cette absurdité totale, les institutions représentatives de la vape sont aussitôt montées au créneau. La FIVAPE, l’AIDUCE, SoVape et le SI2V ont donc pris contact avec le ministère de la santé pour faire reconnaitre le vape-shop comme commerce essentiel.

Pourquoi le ministère de la santé se préoccupe de commerce essentiel ?

Olivier Véran - Ministre des Solidarités et de la Santé
Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

Olivier Véran a remplacé Agnès Buzyn, le 16 février dernier. Il faut le souligner, notre nouveau ministre des Solidarités et de la Santé, ne cache pas son intérêt pour le vapotage. Olivier Véran, à la base, est médecin neurologue hospitalier, député de l’Isère et rapporteur général de la Commission des affaires sociales. Il a même participé au dernier sommet de la vape et s’est montré plutôt clair quant aux perspectives de la vape en tant qu’outil de sevrage tabagique. Nous en avions d’ailleurs parlé ici même. Je vous invite à aller visionner son intervention lors du Sommet.

Intervention d’Olivier Véran au Sommet de la Vape 2019

La vape reconnue commerce essentiel

La bonne nouvelle, c’est que les institutions représentatives de la vape ont été écoutées. Tôt ce matin, les professionnels du secteur de la vape ont reçu une missive émanant du ministère de la santé. Le nouvel arrêté du 17 mars 2020 apporte une précision que voici :

1° Dans la liste annexée à l’article 1er, après les mots : « Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés », il est inséré l’alinéa suivant :
« Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé » ;

L’arrêté est très clair : les boutiques de vape peuvent ouvrir pendant toute la période de Stade 3 décrétée lundi soir. On peut le dire, la nouvelle est rassurante à plus d’un titre ; en premier lieu pour les vapoteurs qui ne seront pas contraints de retourner vers leur meilleure ennemie. Mais cet arrêté montre aussi quelque chose d’important : la vape est reconnue comme un commerce indispensable à la Nation. Pour le coup, nous pensons qu’Olivier Véran envoie un message fort à ce sujet.

Conclusion

Les boutiques de vape sont libres d’appliquer ou pas cet arrêté. Mais, en tout état de cause, les professionnels de la vape ne sont plus ostracisés et vont pouvoir accueillir leurs clients pendant toute la période de confinement. Ce qui ne les exonère pas de prendre toutes les mesures de précaution inhérentes à celui-ci.

N’hésitez donc pas à appeler votre revendeur habituel afin de voir avec lui comment vous approvisionner en liquides, résistances et matériels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.