Test : Kit Swag II + NRG PE de Vaporesso

0
1369

Vaporesso propose un kit plutôt compact avec une box résolument moderne et qualitative associée à un clearomiseur de compète. Nous allons tester aujourd’hui, le kit SWAG II et son NRG PE.

La box

La box SWAG II

C’est la SWAG, 2ème du nom. Oui, parce qu’il y en a déjà eu une. La série SWAG prend pour principe d’avoir en main une batterie compacte et légère mais avec un accu amovible et une bonne puissance. Un seul coup d’oeil montre que la SWAG s’inspire furieusement de la Pico de chez Eleaf. La box est réduite au maximum et comme l’accu dépasse du chassis, on le verrouille avec une sorte de bouchon à vis. Le problème, dans ce cas de figure, c’est que ce bouchon peut empêcher le montage de certains clearomiseurs dont le diamètre vient buter sur le bouchon. Pour arranger cela, les constructeurs ont simplement agrandi la largeur de la box. Ainsi sont nés la Pico 25 ou la SWAG.

Aujourd’hui, Vaporesso continue sa série SWAG, permettant d’installer des atomiseurs jusqu’à 25mm ; voire même un peu plus.

La SWAG II reprend le design qui fit le succès de la GEN. On y retrouve ce fameux revêtement caoutchouté, super agréable en main, censé éviter les traces de doigts, anti-dérapant et solide. La préhension a été bien étudiée également avec un galbe du châssis tout en rondeurs.

Le Chipset

Nous n’allons pas nous éterniser sur le chipset de la SWAG II puisqu’il a déjà chroniqué ici. Il s’agit de l’AXON, déjà présent sur la GEN. D’ailleurs, même l’écran est identique avec une diagonale de 0,91″. C’est petit comparé à ceux de la Polar ou la Luxe-S, toutes les deux menées par un Omniboard. Mais au final, est-ce un réel problème ? Les grands écrans couleurs, c’est confortable et joli, mais ça bouffe beaucoup plus de courant qu’un petit OLED. A voir donc. En tout cas, avec la box SWAG II, on ne peut pas installer de grand écran. Problème résolu.

Tout ce que l’on peut dire de plus, c’est qu’il a été inspiré de l’excellent Omniboard du constructeur. L’AXON introduit tout de même quelques petites nouveautés intéressantes comme le mode Pulse et un mécanisme de reconnaissance automatique de votre résistance. L’AXON se fend même d’un mode SMART TC, censé prendre en charge les résistance en mode contrôle de température « tout automatique ». Mais attention toutefois. On l’a déjà vu se planter comme sur du fil Ni80 qui est considéré comme du fil supportant le TC. A tester avec prudence donc. Bref, en gros, il sait tout faire.

Le clearomiseur NRG PE

Ce NRG PE est un clearomiseur somme toute assez banal. Il est prévu pour de la vape type chicha/DL à gros débit. Le remplissage se fait par le dessus à l’aide d’un top cap rotatif. Ce système est devenu très courant (qu’il soit rotatif ou coulissant) mais comporte un gros défaut : il peut s’ouvrir sans qu’on lui demande dès lors que les joints se sont faits et qu’un peu de liquide vient lubrifier le tout. Du coup, les fabricants ont pondu des dispositifs de verrouillage afin d’éviter cela. Mais sur le NRG PE … Ben non. Tous les concurrents le font maintenant, mais Vaporesso a fait l’impasse dessus. Incompréhensible …

Airflow

Le réglage d’airflow est très banal mais fonctionne très bien ; rien d’extraordinaire avec cette bague rotative moletée sinon une bonne finition : ça ne « crounche » pas et le jeu est parfait. L’ouverture des fentes d’airflow montre clairement les intentions du bestiau : ça va faire du gros cloud. Nous avons donc deux fentes « cyclope » de part et d’autre du clearomiseur. Ca va être très dur de faire du MTL avec ce NRG PE.

Nouvelle résistance

Avec ce nouveau clearo, Vaporesso en profite pour introduire une nouvelle résistance GT4 Meshed. Comme son nom l’indique, la GT4 Meshed chauffe le liquide avec du mesh et non du fil standard. Il faut reconnaître que dans le cas de vape type chicha, le mesh marche très bien. La chaleur étant mieux répartie, on peut générer une bonne grosse vapeur sans surchauffer le coton. De plus, le mesh est très fin, ce qui donne un démarrage très réactif.

Mais ce n’est pas tout. La GT4 Meshed ne possède pas UN, mais DEUX coils en mesh ! Oui messieurs-dames, deux pour le prix d’un ! Voilà. Donc la GT4 Meshed ne possède pas quatre coils comme son nom pourrait le laisser penser, mais deux. Evidemment, le NRG PE est compatible avec toute la gamme de résistances GT Core ; ce qui offre une sacré panoplie pour (presque) tous les goûts. Voici la gamme GT Core aujourd’hui :

  • GT2 (double coil 0,4Ω – 40-80W)
  • GT4 (quadruple coil 0,15Ω – 30-70W)
  • GT6 (sextuple coil 0,2Ω – 40-130W)
  • GT8 (octuple coil 0,15Ω – 50-110W)
  • GT Ccell 0,3Ω (céramique simple coil – 25-40W)
  • GT Ccell 0,5Ω (céramique simple coil – 15-40W)
  • GT Mesh (simple mesh 0,18Ω – 50-85W)
  • GT4 Meshed (double mesh 0,15Ω – 50-75W)

Pour finir avec ce clearo, il est entièrement démontable. Donc pas de soucis de changement de Pyrex ou de nettoyage. Son diamètre est de 25mm, ce qui offre une capacité de 3,5ml avec une hauteur réduite.

La vape

Je ne vais pas le cacher, j’adore cette petite box. Elle fait un super boulot et le mode pulse apporte un petit plus non négligeable, bien que pas toujours flagrant. La prise en main avec ce revêtement et cette forme est vraiment sympa. Pas grand-chose à redire vis à vis de la SWAG II. Le clearomiseur fonctionne bien. Il n’apporte rien de spécial et fait plus de la figuration qu’autre chose On sent que Vaporesso ne s’est pas trop creusé le citron pour le concevoir. Il fait son job et a simplement le mérite d’être bien accordé avec la box. Après, si vous cherchez un clearomiseur dans une optique d’arrêt du tabac fumé, mettez-le de côté pour les soirées « brouillard at home » et prenez plutôt un Zenith Pro ou un Tigon.

Conclusion

Le principal atout de ce kit est clairement la box. Compacte, ergonomique, agréable en mains avec un chipset au top, c’est vraiment le point fort du kit SWAG II + NRG PE. Le chipset AXON est très très complet. Du coup, il pourrait s’avérer complexe à prendre en main. Mais comme toujours : qui peut le plus, peut le moins. Donc, pas d’affolement, il n’y aura pas plus de prise de tête que ça. En revanche, si vous jouez avec du reconstructible, la SWAG II saura tout gérer ou presque.

Avec une puissance de 80W, il n’y a pas grand chose qui lui fait peur. Cependant, n’oubliez pas qu’avec 80W sur un simple accu, l’autonomie part vite. Au delà de 50W, je pense qu’une box double-accus ou plus est bien plus adéquate.

Le clearo NRG PE est assez banal mais fera son job sans rechigner. Il a l’avantage d’être compatible avec les résistances GT Core avec un large éventail de possibilités ; mais clairement pas pour du tirage serré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.