Maladie des vapoteurs US : du nouveau

2
550

Les CDC (Center for Disease Control) américains ont mis en ligne un communiqué, hier soir, concernant les avancées de l’enquête sur l’épidémie de malades « vapoteurs » américains. Rappelons que ces malades ont tous une caractéristique commune : avoir vapoté des e-liquides censés être au THC de synthèse et vendus sous le manteau dans les états prohibant l’usage récréatif du cannabis.

Les autorités de certains états ont retrouvé les cartouches incriminées auprès des patients ayant été intoxiqués. Des marques plus ou moins bidon comme Dank Vape ou West Coast Carts proposent des cartouches au THC, vendues à la sauvette.

Ah oui, pour information, cette maladie a été affublée d’un acronyme : EVALI pour E-cigarette or Vaping product use-Associated Lung Injury. Bref …

Depuis le début, Il y a de forts soupçons sur un composé huileux ajouté au liquides trafiqués. D’après ce que l’on sait, cette huile permet une dilution du THC sans en changer sa viscosité.

Alors, quelle est cette huile ? Elle s’appelle : acétate de vitamine E ou acétate de tocopherol qui est une forme synthétique de la vitamine E. Cette molécule est extraite d’huile végétales ou de pétrochimie, voire d’autres sources. La vitamine E est un antioxydant qui peut être utilisé sous forme médicale. Oui, sauf que les poumons ne sont pas faits pour inhaler des vapeurs d’huile. Passé une certaine dose, ça devient même mortel.

Fin 2018, un nouveau diluant a fait son entrée dans le marché des cartouches au THC. Son nom : Honey Cut. Des spécialistes de ce marché ont testé ce diluant et y ont trouvé de l’acétate de vitamine E. Manifestement, ce fabricant a omis de donner des consignes d’utilisation dudit diluant. Mais ce n’est pas tout. Pas mal de contrefaçons de ce produit se sont répandues un peu partout aux USA. Les trafiquants ont fait n’importe quoi avec leur mixture et nous connaissons la suite. Ce qui devait arriver arriva. Vous connaissez tous la Loi de Murphy …

Voici donc le dernier communiqué des CDC au sujet d’EVALI :

De récents tests de laboratoire ont été effectués par le CDC sur des échantillons de liquide issus de lavage broncho-alvéolaire (BAL) (ou des échantillons de liquide prélevés dans les poumons). 29 patients atteints d’EVALI furent examinés. Ces prélèvements, soumis aux CDC de 10 États, ont révélé la présence d’acétate de vitamine E dans tous les échantillons de liquide BAL. L’acétate de vitamine E est utilisé en tant qu’additif dans la production de produits de cigarette électronique ou de vapotage*. C’est la première fois que nous détectons une substance chimique potentiellement préoccupante dans des échantillons biologiques de patients présentant ces lésions pulmonaires.

Le CDC continue de recommander aux personnes de ne pas utiliser la e-cigarette ou les produits contenant du THC, en particulier de sources informelles telles que des amis, la famille, des vendeurs en personne ou en ligne. Nous continuerons à fournir des mises à jour au fur et à mesure que davantage de données seront disponibles.

* Non, non, monsieur CDC. Cet additif n’est jamais ajouté dans les e-liquides ou dans quelconque produit du vapotage. Encore une fois, il a été ajouté par des pseudo-chimistes trafiquants de liquides frelatés.

Bon, ce qu’il y a de bien, c’est que le CDC ajoute, dans son communiqué, qu’il recommande ne pas vapoter des liquides au THC, surtout venant d’une source inconnue. Le fait que le liquide soit un produit contenant du THC était une précision qu’il convenait d’ajouter aux premières recommandations de l’agence gouvernementale.

Source : https://www.cdc.gov/tobacco/basic_information/e-cigarettes/severe-lung-disease.html

2 Commentaires

  1. Bonjour
    Plusieurs coquilles me semblent avoir été faites dans cet article.

    Premièrement et contrairement à ce que dit le CDC, ce n’est pas la vape (cigarette électronique) mais le dabbing (joint électronique) qui est en cause. Enfin c’est ce que le CDC dit mais sans utiliser les termes adéquats. Le principe du dabbing c’est de concentrer les principes actifs pour que ça pète plus qu’un joint, mais cela implique qu’on ne trouve ni PG ni VG dans ce type de produits. Ce sont des huiles de cannabis.

    Deuxièmement Dank Vape n’est pas une marque. Ce ne sont que des cartouches vides, à remplir.
    Donc pas de contrefaçon à proprement parler, mais un réseau de trafiquants de drogue.

    Troisièmement c’est pas pour faire joli qu’il a été ajouté de l’acétate de vitamine E. Le but initial, il y a plusieurs mois, était de stabiliser l’huile de cannabis pour éviter qu’elle ne devienne rance. Au début on trouvait 1% ou 2% et personne ne mourait. Puis la demande a augmenté et pour couper la came, parce qu’ils n’en avaient pas assez pour satisfaire toutes les demandes, ils ont mis 30 à 70% d’acétate de vitamine E.

    Quatrièmement le CDC n’a pas analysé les pesticides, contrairement à des études « indépendantes » commanditées par les producteurs de chanvre légal. Vous pouvez relire votre propre citation, ça n’en parle pas. Qui dit pesticide dit culture et non THC de synthèse. Il n’est pas encore établis si c’est la vitamine E seule qui est responsable ou si les doses illégales de pesticides / fongicides ont joué un rôle dans ces maladies.

    Cinquièmement un article réalisé sur un sujet aussi impactant pour la vape, dans un site dédié à la vape, devrait vérifier ses sources et ne pas s’en tenir, tel le journaliste de base, à la version officielle du CDC dont on connait la position partisane anti-vape.

    https://www.inverse.com/article/58581-dank-vapes
    https://www.leafly.com/news/health/tainted-vape-pens-sold-in-illegal-california-stores

    Cordialement

    Nicolas Michel

  2. Bonjour Nicolas. En tout cas, merci pour votre commentaire et les précisions qu’il apporte. A la base, le but de l’article est de reprendre le communiqué officiel du CDC car c’est (hélas) celui dont on tiendra compte par les autorités de santé. Cela dit, vous dites que Dank Vapes n’est pas une marque, pourtant :

    https://dankvapes.org/

    Après, il se peut que ce soit quelque chose de non-officiel, mais les infos que nous avons eues relatait l’achat, par les trafiquants, de cartouches Dank Vapes vides auprès du fabricant chinois qui les auraient vendues sans scrupules. Il s’agirait donc bien d’une contrefaçon.

    Concernant les produits phytosanitaires, oui, il y a bien un soupçon sur un fongicide appelé Myclobutanyl ; fongicide pouvant se décomposer en cyanure d’hydrogène à la chauffe. Mais en effet, le communiqué n’en parle pas. Cependant, cela avait déjà été évoqué en septembre. Pour autant, la thèse officielle reste donc sur l’acétate de Vitamine E comme cause principale des décès.

    Bien sûr que la e-cigarette en tant que telle n’est pas responsable de ce désastre ; d’où mon astérisque.
    En revanche, on peut quand même dire que le CDC n’est pas fondamentalement anti-vape, contrairement à la FDA. Ces deux organismes n’ont pas eu la même communication à la base.

    Je peux vous assurer que les autorités de santé française ont un avis très clair sur le sujet.

    Cela dit, je suis preneur d’une source fiable sur le rôle de l’Acétate dans la composition des liquides au THC…
    Merci d’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.