Les malades américains de la vape

3
991

Ah, ca y est ; c’est reparti pour une nouvelle polémique concernant la e-cigarette. Il y avait longtemps. Cela faisait bien au moins … une semaine qu’il n’y en avait pas eu. De quoi s’agit-il encore ?

Des jeunes sont tombés malades après avoir vapoté

Premier épisode

Depuis quelques mois mois, les autorités fédérales US ont recensé quelques 193 cas, dans 22 états différents, d’intoxication pulmonaire sévère chez des jeunes (ados et adultes) adeptes du vapotage.

D’après les médecins ayant examiné les cas, cela semblerait être une réaction des poumons suite à l’inhalation d’une substance toxique.

Deuxième épisode

Le vendredi 23 août, le ministère de la Santé publique de l’Illinois déclarait dans un communiqué :

Un résident de l’Illinois qui s’était récemment évanoui et qui avait été hospitalisé pour une maladie respiratoire grave est décédé,

https://www.nytimes.com/aponline/2019/08/23/us/ap-us-vaping-death-the-latest.html

Le jeudi précédent, le CDC n’avait signalé aucun décès dû à des maladies liées à l’inhalation, ce qui faisait du cas de l’Illinois, une première possible dans le pays.

Melaney Arnold, agent d’information sur la santé du ministère public déclarait dans la foulée :

Il s’agit du premier décès d’une personne dans l’Illinois qui a été hospitalisée pour une maladie respiratoire grave en raison de l’utilisation de cigarettes électroniques.

https://www.nytimes.com/aponline/2019/08/23/us/ap-us-vaping-death-the-latest.html

Les autorités sanitaires de l’Illinois n’ont pas précisé si une autopsie avait été pratiquée pour déterminer la cause et la manière dont la personne était morte. Il n’est pas avéré que la personne souffrait d’une affection préexistante.

Pourtant, le CDC reste prudent en déclarant que le lien avec la vape n’est pas prouvé.

Le Dr Ngozi Ezike, directeur des services de santé publique de l’Illinois a déclaré alors :

« La gravité de la maladie est alarmante et nous devons faire savoir que l’utilisation de la cigarette électronique et du vapotage peut être dangereuse. »

gehttps://eu.usatoday.com/story/news/nation/2019/08/23/vaping-death-illinois-man-who-recently-used-e-cigarette-dies/2096212001/

La ville de Milwaukee, là où le décès est arrivé, a même demandé à la population de ne plus vapoter.

Il n’en fallait pas plus pour que nos chers médias mainstream s’affolent ; enfin, affolent la population. Comme d’habitude, l’AFP a servi de gare de triage en balançant son info. Les autres médias ont repris l’info sans aucune explication ni aucune enquête. Et paf ! Effet garanti.

Qu’est-ce qu’on vape aujourd’hui ?

Une fois le soufflet médiatique retombé, nous allons pouvoir examiner de plus près le fond de l’affaire. Non, parce que si la vape cause de telles maladies en si peu de temps, on se demande comment nous sommes encore vivants après des années de vapotage (parfois même près de 10 ans).

Alors, premier constat, les vapoteurs en question ont voulu vaper du THC.

Ensuite, il s’avère qu’ils ont acheté de l’huile de cannabis frelatée au marché noir et ont entrepris de vapoter cette mixture.

En effet, tous les états US n’autorisent pas la consommation de cannabis à des fins récréatives. C’est le cas de l’Illinois et du Wisconsin, deux des états affectés par cette affaire. Du coup, les consommateurs qui ont « fini le tout venant se risquent au bizarre » (les amateurs d’Audiard auront compris).

Dans un article du 5 décembre 2018, le magazine Rolling Stone avertissait déjà sur les dangers que pouvaient poser ce genre de consommation.

L’article mentionnait le fait que dans les états où la cannabis récréatif était légal, les industriels du secteur avaient fait de gros progrès dans l’extraction des molécules recherchées. De ce fait, la consommation par l’intermédiaire de la vape prenait tout son sens en s’affranchissant de la combustion de l’herbe. La vente du produit se fait par des cartouches pré-remplies et tout va bien.

Et c’est là que la bât blesse. Ces cartouches sont devenues très populaires grâce à l’absence d’odeur et la discrétion du dispositif. Du coup, les cartouches des grands fabricants sont devenues convoitées car étant (supposément) basées sur un concentré de première qualité exempt de contaminants comme les pesticides, les agents de coupe et les métaux lourds. Alors, comment cela se passe dans les états prohibitionnistes ? Et bien du trafic de cartouches contrefaites.

Le problème vient aussi du fait que les fabricants chinois de cartouches vides ne sont pas très regardants sur l’acheteur. Et voilà. On se retrouve avec un produit frelaté qui peut s’avérer très dangereux. La preuve.

Selon certaines analyses de cartouches contrefaites, on aurait même trouvé du Miclobutanyl, un fongicide qui, lorsque qu’il est chauffé, se transforme en cyanure d’hydrogène ; une substance très toxique par inhalation utilisée durant la première guerre mondiale comme gaz asphyxiant. Rien que ça. Oui, parce que le cannabis est très sensibles aux champignons et on peut le traiter aux fongicides.

Conclusion

Faites attention à ce que vous achetez. J’ai l’air d’enfoncer une porte ouverte, mais l’utilisation de ces cartouches contrefaites est un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire. La base liquide de la vape, c’est du propylène glycol (ou végétol éventuellement) et du glycérol ; ou l’un des deux, mais pas autre chose. De même, les huiles contenues dans les cartouches contrefaites peuvent aussi être très toxiques en inhalation. Et c’est valable aussi pour les huiles essentielles, souvent considérées inoffensives parce que naturelles. Ne nous leurrons pas, la nature sait aussi faire des poisons. Et elle le fait bien.

3 Commentaires

  1. C’est étrange . La vape n’est pas exclusive américaine si ? Ailleurs dans le monde il n’y as aucun décès. Et tous ces journaux qui se jettent sur ces informations me font vomir . Ça fait les gros titres sans savoir de quoi il en retourne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.