Cigarette électronique : si des règlements trop stricts sont mises en place aujourd’hui, nous allons nuire à la santé publique.

Il ne faut pas restreindre la cigarette électronique

Conférence du Dr Hayden McRobbie

Selon un examen de 81 études de cigarettes électroniques mené par une équipe internationale d’experts de la santé et de chercheurs sur le tabagisme, les cigarettes électroniques sont beaucoup moins nocives pour les utilisateurs et l’entourage, voire pas du tout, par rapport aux cigarettes de tabac.

Les effets à long terme de cigarettes électroniques sur la santé humaine peuvent être encore inconnus, mais après avoir analysé les données disponibles depuis , une équipe de chercheurs de renom a conclu qu’elles sont beaucoup plus sûr à utiliser que les cigarettes conventionnelles. « S’il existe des risques, ceux-ci seront maintes fois plus faible que les risques du tabac à fumer » a déclaré l’auteur principal, le Dr Hayden McRobbie, de l’Institut Wolfson de médecine préventive à l’Université Queen Mary de Londres. «Nous devons réfléchir à la façon dont ces produits sont réglementés. Nous avons constaté qu’il n existe aucune preuve que ces produits devraient être strictement réglementés comme le tabac, ou même plus sévèrement que le tabac « .

Les scientifiques ont examiné un total de 81 études sur la cigarette électronique qui portait sur les préoccupations générales de garantie relatives à l’utilisation de la cigarette électronique, en particulier les produits chimiques présents dans les e-liquides et dans ses vapeurs, ainsi que leur popularité chez les fumeurs et les non-fumeurs. Après avoir analysé la façon dont les études ont été menées et leurs résultats, les chercheurs ont conclu que les avantages de l’utilisation des cigarettes électroniques emportent largement sur les risques. Ils n’ont trouvé aucune preuve que la vapeur de la cigarette électronique est nocive pour leur usager et leur entourage, ou que les cigarettes électroniques agissent comme une passerelle au tabagisme pour les jeunes, comme certains opposants à la cigarette électronique le prétendent fréquemment. En fait, les données suggèrent qu’il y a eu une baisse du nombre de fumeurs chez les adolescents en même temps que les ventes de cigarettes électroniques ont commencé à croître.

« Les preuves que nous avons actuellement sont clairs: les cigarettes électroniques devraient être autorisées à concourir contre les cigarettes classiques. Les professionnels de la santé peuvent conseiller les fumeurs qui ne veulent pas cesser d’utiliser la nicotine à passer à la cigarette électronique « , a déclaré le professeur Peter Hajek, au Centre britannique d’études sur le tabac et l’alcool à l’Université Queen Mary de Londres.

« Les données actuelles suggèrent qu’il existe un potentiel pour les fumeurs à réduire leurs risques pour la santé si les cigarettes électroniques sont utilisés à la place de cigarettes de tabac et sont considérées comme une étape vers la fin de l’utilisation de tout tabac et nicotine», a déclaré le chercheur de l’étude compatriote Thomas Eissenberg, co-directeur du Centre pour l’étude des produits du tabac à l’Université Virginia Commonwealth à Richmond.

Les chercheurs qui ont mené l’examen de l’étude sur la cigarette électronique préviennent toutefois que les effets de la cigarette électronique sur les personnes souffrant de diverses maladies respiratoires restent encore peu connus, et que, même pour les utilisateurs en bonne santé, il peut y avoir des risques à long terme. « Néanmoins, sur la base des données disponibles concernant le contenu des substances toxiques des e-liquides et des aérosols, l’utilisation à long terme des cigarettes électroniques, est susceptible d’être beaucoup moins, voire pas du tout nocif pour les utilisateurs ou les tiers ».

Sur la base de leurs conclusions, les scientifiques ont exhorté les décideurs politiques du monde entier à être conscients de la façon dont ils régulent les cigarettes électroniques. Ce n’est pas la liste définitive des risques, d’autres peuvent émerger. Mais les régulateurs doivent être conscients de paralyser le marché de la cigarette électronique et, ce faisant, ne pas donner aux fumeurs d’accès à ces produits plus sûrs qui pourraient leur sauver la vie. Si des règlements trop stricts sont mises en place aujourd’hui, nous allons nuire à la santé publique à grande échelle « , a averti le professeur Hajek. À leur avis, la réglementation devrait faciliter l’accès aux cigarettes électroniques afin qu’ils puissent rivaliser avec leurs analogues incontestablement mortels.

Cette recherche à grande échelle a été financée en partie par les Instituts nationaux américains de la Santé et publiée dans la revue Addiction.

Publié dans News, Santé
5 commentaires sur “Cigarette électronique : si des règlements trop stricts sont mises en place aujourd’hui, nous allons nuire à la santé publique.
  1. Graziella Vaccalluzzo dit :

    Felicitations aux experts encore bravo

  2. Graziella Vaccalluzzo dit :

    Felicitations aux experts bravo

  3. le noret dit :

    j’ai passer une fibroscopie des bronches fin aout ,les bronches ne se sont jamais portés aussi bien,je vapote depuis 10 mois je n’ai pas fumé depuis,je fumé 2paquets de gauloise sans filtre par jour,je commence mais journées à 4heures du matin,je n’ai plus la fatigue,d’avant. je démarre aux car de tour,de plus je vais à pied aux travaille beaucoup plus de souffle.je pense, c’est se qui l’utilise qui en parlerons le mieux.Je ne reprendrai plus la cigarette.VIVE la VAPOTE.

  4. masmonteil dit :

    Bjr,
    je suis atteinte de la maladie de BASEDOW ( dysfonctionnement de la tyroide), mon endorino m’a felicite pour l’arret du tabac, j’ai retrouvé depuis 7 mois de l’odorat et du goût, ma peau est moins seche, je ne tousse plus, je n’ai plus de sinusites a cause de la tueuse, je marche beaucoup je suis mieux reposer et je ne derange pas les autres personnes de mon entourage. Merci la VAPE

  5. Euvrard dit :

    J’ai remplacé la tueuse par la vapote depuis bientôt 4 ans. J’ai 53 ans et je fumais
    30 cigarettes par jour depuis mes 18 ans. J’ai toujours fait du sport mais depuis
    la vapote, je cours mieux et plus longtemps et en plus il n’y a plus l’odeur du
    tabac froid sur les vêtements, dans la voiture et l’haleine. Je ne tousse plus et
    accessoirement je fais quelques économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*