La cigarette électronique: Le modèle suédois

La cigarette électronique: Le modèle suédois (SNUS)

Mon cas à moi

J’ai décidé d’écrire ce  sujet  qui traite de mon expérience personnelle avec le tabagisme, le tabac, et la cigarette électronique.  J’utilise et achète des cigarettes électroniques depuis 2011 et mon tabagisme a commencé il y a environ 25 ans.
En 2010 j’étais à 2 paquets par jour.  J’ai découvert la cigarette électronique et pensé que ce serait une manière idéale d’arrêter la cigarette.  Pour moi, ce ne fut pas le cas.  J’appréciai me servir de ma cigarette électronique, mais je fumais toujours des cigarettes.  Quelquefois quand j’utilisai ma cigarette électronique plus scrupuleusement, je fumai moins, mais je ne pouvais pas m’en tenir là.  C’était un début, mais je voulais toujours arrêter de  fumer totalement.
J’ai essayé les chewing-gums de nicotine.  C’était très cher et ça ne m’a pas aidé du tout.  Je ne suis pas un rumineur de chewing-gums de toute façon, ce qui ne m’a surement pas aidé.  J’ai essayé le patch,  Idem.  À ce moment là, j’étais moins sûr que j’arrêterais un jour totalement, j’acceptais mon addiction et le fait que je continuerai  juste à compléter mon tabagisme à l’aide de ma cigarette électronique.  Après tout, la moitié d’un paquet de cigarettes par jour c’est toujours mieux que 2 paquets entiers, non ?
Pendant longtemps et jusqu’ à récemment, j’ai, de manière erronée, cru que d’autres produits du tabac tels que le Snus étaient aussi dangereux que la cigarette.  Toute la propagande des sociétés pharmaceutiques essayant de me vendre « des substituts nicotinique » m’avait convaincu qu’utiliser d’autres formes de tabac était aussi mauvais que la cigarette « tueuse ».  Naturellement au cours des deux dernières années, l’industrie de la cigarette électronique a été la cible de la même propagande.  Ceci m’a fait prendre conscience que l’expression « le tabac sans fumée n’est pas une alternative sûre à la cigarette» était trompeuse.
Je ne me leurre pas, utiliser le snus n’est pas sûr, mais est plus sûr.  Je dis ceci en raison de la recherche que j’ai commencé à faire sur le snus.  Ce que j’ai trouvé était que les fabricants de snus ont été obligé de placer des avertissements sur leur boite incluant « ce produit peut causer le cancer de la bouche ».  Ma recherche a pourtant révélée qu’il n’existe aucune étude prouvant que le snus peut causer le cancer de la bouche. Il existe pourtant de nombreuses études auxquelles se rapporter.  En fait, on a suivi près de 280 000 personnes sur une période de 13 ans avec un suivi 12 ans après.  Cette étude, citée dans un lien de la première page du blog au sujet de règlement de FDA, a prouvé que le snus n’a pas augmenté le risque d’attraper le cancer de la bouche.

En deuxième lieu, j’ai observé les chiffres du cancer du poumon en Europe, les voici :

cancer du poumon en europe

Cancer du poumon en Europe

Vous êtes tous capable de lire ce graphique, la moyenne de la mortalité du au cancer du poumon est à peu près de 60 pour 100 000 pour les pays d’Europe avec la Hongrie, la Pologne et l’Estonie qui sortent du lot à 90 pour 100 000 et deux pays qui ont une mortalité lié au cancer du poumon étonnamment basse à 30 pour 100 000 : Chypre et la Suède. Pour Chypre, je ne sais pas mais la Suède est le seul Pays en Europe à braver l’interdiction du SNUS en Europe. Corrélation n’est pas raison, je sais. J’ai donc recherché d’autres preuves.

Y’a-t-il moins de fumeur en Suède qu’en France par exemple ?

Snus france suede cancer

Pourcentage de fumeurs en Suède vs. France

Le résultat est sans appel : Sur 44% des hommes qui consomment du tabac, seuls 14% le fument encore, 30% utilisent désormais le snus selon le Pr Molimard. Près de 35% de fumeur en France et en Europe, moitié moins en Suède. C’en est presque trop flagrant, le SNUS est très utilisé en Suède seul pays d’Europe à le permettre, il y a deux fois moins de fumeurs et deux fois moins de cancer du poumon. Chacun tirera les conclusions qu’il voudra.

Ceci m’a donné une nouvelle perspective sur le tabac en général.  Et avec d’autres études concernant juste la nicotine cela m’a donné la motivation pour essayer le snus.  Ca a marché !  J’ai arrêté de fumer des cigarettes grâce au snus.  J’utilise toujours ma cigarette électronique avec mon snus.  J’aime inhaler de la vapeur et la reprendre par le nez.  J’aime souffler des anneaux de vapeur.  J’aime l’action de la nicotine.  Ainsi je suis passé du gros tabagisme au demi-paquet grâce à la cigarette électronique et à l’arrêt complet grâce au Snus.  Je me suis senti bien physiquement et mentalement pour arrêter la cigarette. Pas de pression. De temps en temps, juste une tueuse avec les copains.
Je ne peux pas dire exactement pourquoi j’ai arrêté totalement de fumer grâce au snus et pas à la cigarette électronique seule. Pas assez de Nicotine peut-être ? C’était peut-être lié à quelque chose qui était présent dans le tabac mais pas dans la nicotine purifiée, je ne sais pas.   Mais quelle que soit la raison, pour moi ca a marché.

Voici quelques conseils :

N’inhalez rien qui brûle, n’abandonner pas vos tentatives d’arrêt du tabac, et restez critique envers les individus qui dénigrent la cigarette électronique sans citer leur source. Il y a surement un lobby du tabac ou lobby de la pharmacie derrière.

Publié dans Nicotine, Sevrage, Tabac Tagués avec : , , , ,
2 commentaires sur “La cigarette électronique: Le modèle suédois
  1. Jean dit :

    Mon expérience avec le snus est à peu près la même. Le snus est pour ainsi dire sûr, les chances pour qu’il raccourcisse la vie sont infimes, voire inexistantes.
    L’interdiction de ce produit est à comparer au scandale du sang contaminé, si ce n’est qu’elle fait probablement plus de victimes.

    • Nicolas dit :

      Bonjour Jean,
      le SNUS envoie le commissaire européen à la santé ver la démission.
      Qui l’eu crut…

      oui, les victimes indirectes de la diabolisation du SNUS en Europe se comptent par dizaine de milliers chaque année.
      Les choses vont peut-etre changer et nous pourrons acheter notre SNUS au tabac du coin ainsi que notre e-cig.

      Best,

      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*