Voyage chez les mods et retour à la cigarette electronique

Ou comment je me suis remis avec mon ex cigarette electronique.

cigarette electronique ego vs. mod silver bullet

Il y a deux-trois ans, j’arrêtais de fumer dans la douleur et dans ma détresse à la recherche de ma petite béquille fumante habituelle, je décidai d’essayer la cigarette electronique.

Comme beaucoup, je commence par des EDsylver en forme de cigarette classique, au bout de quelques semaine à perdre mes poumons à tirer sur mon nouveau morceau de métal fétiche dans l’espoir d’en tirer la vapeur tant convoitée. Dépité, je passe au modèle au dessus : « le pen  » (une diva de chez Sedanza).

Il y a du mieux mais après quelque mois, je suis toujours à la recherche de sensations plus … corsées. Et là, je découvre les mods. Le mien était une sorte de gros tournevis avec une grosse batterie dedans et sur lequel je pouvais  brancher toute une série de diffuseur plus ou moins « patator ». Là, je redécouvre le plaisir d’être accro à la nicotine. Oui, certes, tout le monde se demandait ce que je faisais avec cette sorte de tournevis dans la bouche (surtout en 2010) mais le plaisir était là. Ces mods ont fait mon bonheur pendant deux ans (un mods silver bullet du fournisseur anglais i-vapour elixir). Ceci dit, après deux ans de bricolage, de rachat de diffuseurs ( mes cher cisco LR 210 préféré toujours en rupture de stock) et de chargeurs de batterie, ma petite passion m’a couté plus de 2000 euros et m’a provoqué bien des moments de solitude ( comme mon contacteur électrique qui m’a lâché et m’a laissé sans vapeur sur les pistes de ski). Ceci dit, je ne le regrette pas car sinon c’était retour à la clope illico presto.

Mais pendant ce temps là, autour de moi de plus en plus d’amis se mettent à une nouvelle cigarette electronique de la taille d’un pen avec un réservoir au bout. Fort de mon expérience de vieux vapoteur, je les préviens gentiment que les réservoirs sur les cigarette electronique « c’est peut-être plus sûr mais ça fuit », les mèches s’encrassent vite  et surtout ça ne permet pas de fumer en dry et donc de prendre de bons shoot  ( mettre une goutte de e-liquide sur mon atomiseur crépitant me procure un intense plaisir et surtout une bouffée de vapeur bien violente). Malgré mes conseils, ils continuent et finalement je m’aperçois que ça ne fuit plus du tout et qu’ils se tapent des bouffées de vapeur aussi dense qu’avec mon assemblage de mods en dry. Du coup, plus très sûr du couple parfait que je vivais avec mon mod, je lui propose de faire un break. Pendant ce temps j’ai entretenu une relation suivi avec un des ces « pen » que mes amis utilisaient. Et bien voilà, j’y suis maintenant, j’ai le courage de te le dire mon cher mod, je te quitte !  Finalement, en deux ans, la cigarette electronique a beaucoup changé et pour un vapoteur comme moi, je dois bien avouer que ces nouvelles cigarette electronique sont plus pratiques, plus discrètes, plus fines et me donnent une vapeur plus contrôlée. Bon évidement, j’ai fait faire de la chirurgie esthétique à ma nouvelle copine. A la base, c’est une ego C de Joyetech avec une batterie twist (jusqu’à 4,8 Volt rhaaaa bonheur ), un diffuseur low resistance ( total : 12,8 Watt car quand on aime,  on ne compte pas, sauf les Watt ), un liquide Halo purity tribeca 18mg et surtout, un peu tous les types de clearomizer que j’ai pu trouver sur Brumair.  D’ailleurs, premier bémol pour l’instant, je remarque que ma batterie twist ne tient pas une pauvre chute de trois mètres (l’atomiseur, lui, a tenu !!!). Bon, je vais continuer à torturer les e-clopes que je trouve et je vous tiendrai au courant des meilleures config que je trouve.

Je me souviens quand j’étais au lycée, j’étais sûr que rien ne me ferait quitter mon bon vieux MS-DOS pour un windows tout buggé (évidemment j’écris ce post sur windows 7) , et bien ça y est, ça y est, j’ai fait pareil avec les e-cigarettes. Ceci dit mon windows 7 plante, c’est mauvais signe pour mes futures e-cigarettes…

Publié dans Sevrage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*