Les patchs de nicotine et la rechute du tabagisme

Une étude d’un échantillon représentatif d’ex-fumeurs dément l’efficacité d’un traitement médicale de substitution à la nicotine pour arrêter de fumer.

Les patchs nicotine favorisent la rechute du tabagisme chez les gros fumeurs sans suivi médical.

Hillel R Alpert, 1 Gregory Connolly N, 1 Lois Biener 2

Résumé

Objectif : l’étude consiste à examiner l’efficacité, sur la population, des thérapies de substitution de la nicotine (TNS), avec ou sans services de conseiller professionnels et fournir les preuves nécessaires pour mieux éclairer les décisions de l’assurance santé.

Méthodes : une étude de la population prospective a été menée en trois vagues sur un échantillon aléatoire de 787 fumeurs adultes du Massachusetts qui a récemment cessé de fumer. Le taux de réponses de base était de 46 % ; Le suivi a été achevé sur  56 % de l’échantillon désignée à la vague 2 et 68 % à la vague 3. Dans les entretiens suivis, la relation entre la rechute du tabagisme et les aides utilisées, y compris TNS avec ou sans aide d’un professionnel du tabac, a été étudiée.

Résultats : à chaque vague, presque un tiers des abstinents à fait une rechute constatée lors de l’entretien ultérieur. Le risque relatif de rechute n’est pas influencé par l’utilisation de TNS pendant plus de 6 semaines, soit avec (p = 0.117) ou sans (p = 0.159) assistance d’un conseiller professionnel et ont été plus élevés chez les personnes fumeuses invétérées qui ont déclaré utiliser les TNS pour la période de temps sans assistance d’un conseiller professionnel (OR 2,68)

Conclusions : Cette étude constate que les personnes qui ont arrêté de fumer rechutent dans une  proportion équivalente, qu’ils utilisent les traitements de substitution nicotinique pour les aider dans leurs tentatives de cesser de fumer ou non. Une procédure d’abandon du médicament (TNS) devrait être lancée dans le contexte plus large de la santé publique, et l’augmentation de la couverture santé individuel ne devrait pas être faite aux frais de la population, sans politiques et programme basée sur des faits prouvés.

Les traitements nicotiniques de substitution favorisent la rechute

Rechute du tabagisme en fonction de l’utilisation de traitement de substitution nicotinique.

Etude in-extenso disponible via notre formulaire contact.

Nota Bene : on comprends mieux pourquoi l’OMS tarde tant que çà à reconnaitre les mérites de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique. Il manque encore une grande étude scientifique effectuée par un laboratoire de renom international pour étayer toutes les études réalisées jusque là.

Publié dans Nicotine, Recherche, Sevrage, Tabac Tagués avec : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*