Le projet E-Steam

Des chercheurs pour la cigarette electronique

E-Steam, c’est une équipe de chercheurs et ex-chercheurs venant d’horizons différents et utilisateurs de la cigarette electronique. Nicolas est Biochimiste ; il a travaillé à L’INSERM sur l’expression de l’ARN messager de la Thyroxine Binding Globulin. Guilhem est microfluidicien ; il a créé un dispositif microfluidique rapide de contrôle de la température pour l’étude de la dynamique des microtubules chez la levure en multiplication. Mathieu est Informaticien. Maël travaille actuellement à l’Institut Curie sur l’architecture du cytosquelette et la morphogenèse cellulaire.  Un point commun entre ces jeunes scientifiques ? Ils sont tous vapoteurs et ils ont presque tous arrêtés complètement la cigarette traditionnelle.

L’objectif du projet E-Steam est à l’origine, la recherche et le développement d’une nouvelle technologie de cigarette electronique à base d’une technologie microfluidique permettant de maitriser complètement le processus de vaporisation du e-liquide pour éviter les goûts de brûlé, les fuites de liquides ou encore la production de composés toxiques. Bref, nous nous attaquions à tous les défauts que vous avez souvent constaté sur une cigarette electronique. Fédérant des chercheurs issus de disciplines diverses (thermodynamique, électronique, microfluidique, chimie analytique, biochimie, tabacologie…), le projet E-Steam devait aboutir au développement d’un atomiseur de nouvelle génération. Ce projet, soumis à un jury OSEO afin de trouver des aides, financements et subventions nous permettant de poursuivre ces développements avec succès n’a finalement pas trouvé de financement de l’état. De plus, un état de l’art de la propriété intellectuelle sur la vape nous a permis de constater que de nombreux brevets avaient été déposés depuis plusieurs décennies. Nous avons ici relevé tous les brevets sur la e-cigarette mis en place par l’industrie du tabac. Cette stratégie mise en place se nomme « champ de mines », elle a pour but de constituer un portefeuille de brevet sans jamais vraiment les exploiter. Pour finir, la majorité des produits provenant du pays inventeurs, la Chine, il semble difficile de protéger ses inventions. C’est dans ce cadre que le projet initial d’e-steam a été modifié.

Ce site a donc maintenant pour but d’informer les internautes intéressés par la cigarette electronique sur les connaissances actuelles autour de la cigarette électronique, de vulgariser les derniers articles de recherche paru dans des revues scientifiques ainsi que d’informer sur nos recherches actuelles dans ce domaine.

Retrouvez-nous sur Google+


6 commentaires sur “Le projet E-Steam
  1. Quentin dit :

    Bonjour,

    Quels sont vos liens avec la société Brumair ?

    • Jules dit :

      Bonjour Quentin,

      Pour faire simple : Brumair est notre « mécène ». Une partie de ses bénéfices nous est reversé pour mener les projets de recherche.
      En vrai : beaucoup de choses sont en mouvement ces derniers temps. Cette page de description du projet va changer d’ici peu. Vous pourrez alors en apprendre plus sur le projet.

      A bientôt donc !

  2. antho200sx dit :

    Les micro-canaux et les pompes piezo sont l’avenir de l’ecig… Merci de vous lancer la dedans et concretiser ce que je n’ai pas pu développer par manque de moyens…

    Une idée en entrainant une autre, si je peux donner un petit coup de main 😉

  3. cigarette électronique dit :

    Je ne comprends pas comment pourquoi autant d’offenses persistent jusqu’à ce jours, pourtant de claires études et recherches ne sont parvenues à prouver aucun symptôme de toxicité.

  4. arreter fumer blog dit :

    Vous direz quoi alors si vous apprenez que des boutiques d’e-cig commencent à fermer leurs portes car leurs gouvernements attendent toujours une déclaration officielle de la non-toxicité du produit ?

  5. arreter fumer blog dit :

    Toute œuvre scientifique ne peut qu’être avantageuse pour le marché de l’e-cigarette, car les résultats ne peuvent qu’être positif et fausser toute autre hypothèse.