cigarette electronique

EGO-C desassemble

Chaque cigarette electronique comporte une batterie rechargeable, un atomiseur fonctionnant avec la batterie et une cartouche qui contient le liquide (e liquide) pour produire la vapeur. Dans certains modèles, l’atomiseur et la cartouche sont combinés en un seul composant appelé « cartomiseur » ou « clearomiseur ».

Les batteries :

On en trouve de plusieurs sortes

  • Les batteries jetables (piles)
  • les batteries rechargeables type 510 ou KR
  • les batteries type eGo
  • les mods

L’atomiseur de la cigarette electronique transforme le liquide en vapeur inhalée comme la fumée provenant d’une cigarette normale. Il y a deux types principaux de cigarette electronique : automatique et manuel. Pour l’automatique, l’atomiseur est activé quand l’utilisateur aspire de l’air à travers la cigarette électronique et la vapeur est produite d’une manière qui imite l’action de fumer une cigarette. D’un autre côté, pour la version manuelle, l’atomiseur est activé quand on presse un bouton (switch) sur le côté de la batterie, et la vapeur est produite aussi longtemps qu’il est enfoncé.

Fonctionnement commun à tous les modèles : La tension de la batterie autour de 3.4 V à 3.7 V active une résistance ( d’impédance 1.5 à 3 Ohm) qui chauffe par effet joule le e-liquide.

Pour en savoir plus :

L’impédance de la résistance est un élément clé dans la production de vapeur car la loi d’Ohm (La différence de potentiel ou tension U (en volts) aux bornes d’une résistance R (en ohms) est proportionnelle à l’intensité du courant électrique I (en ampères) qui la traverse.)

U (tension) = R (résistance ou impédance) x I (Intensité) s’applique. L’intensité du courant dépendra donc directement de la valeur de tension de la batterie divisée par la valeur de la résistance : I= U/R

De ce fait, plus la résistance est basse, plus l’intensité est forte. On parle alors de résistance (ou atomiseur) LR Low resistance pour des résistances générant une forte intensité. La puissance (faussement appelée Wattage en franglais) s’exprimant en Watt est le produit de la tension et de l’intensité.  

P (en W) = U (en V) x I (en A)

Ainsi, afin de vaporiser une forte quantité de liquide en un temps imparti pour  créer plus de vapeur et plus de hit, il faudra une forte puissance du couple batterie-résistance.

Exemple : une ego-C de Joyetech avec une batterie upgrade en tension non régulée et avec une résistance LR donnera 9.5 W. Une eGo C avec batterie en tension régulée et avec une résistance SR (standard) générera 5.25 W.

Dans cette course à la puissance, on a vu apparaitre en 2012 des batteries (twist) qui permettent de réguler finement la tension de 3.2 V à 4.8 V afin de trouver ce que les connaisseurs appellent le Sweet-spot. Un dosage fin de la tension qui permet de trouver l’équilibre chaleur-puissance adapté au e-liquide vapoté et à la préférence du vapoteur. D’aucun préférant privilégier la saveur avec un sweet-spot autour de 5W à 6W, d’autres préférant vapeur et hit avec un sweet-spot autour de 10 à 11W. La limite de cette course à la puissance passe par la limite de volume d’e-liquide apporté par les mèches à la résistance. Le mécanisme de capillarité permet un débit (en ml/mn) qui correspond à la quantité de volume évaporé en un temps donné. Quand ce seuil de débit est dépassé, la résistance n’étant plus imbibée par l’e-liquide, celle-ci s’assèche. La résistance n’étant plus refroidie par l’e-liquide, les températures peuvent monter à plus de 250°C et une odeur de « cramé » apparait.

Les fabricants conçoivent des modèles « sécurisés » ne permettant pas de dépasser ce seuil d’assèchement. Afin d’atteindre des puissances non disponibles sur le marché, les vapoteurs aguerris  et curieux de nouvelles sensations bricolent et fabriquent de nouveaux dispositifs en modifiant les batteries et les atomiseurs. Augmentation de la tension de batteries modifiées (Mods), multiplication des mèches, confection de résistances (coil, Kanthal, mesh…) et de la surface de contact des atomiseurs aux e-liquides (rebuildable). Ces passionnés de bricolage sont dénommés « modeurs » et nécessiterai un article entier dédié à leur passion.

Certain cartomiseurs possèdent deux résistances montées en parallèle afin de réduire par deux l’impédance (dual coil ).  A la différence des atomiseurs et clearomiseurs, la résistance des cartomiseurs n’est pas alimentés par des mèches mais est noyé dans une bourre en Dacron. L’avantage de ce procédé est que l’assèchement par un surcroît de puissance est plus rare. L’inconvénient est qu’un cartomiseur cache le liquide et on peut omettre de le remplir en temps utile. Il faut attendre le gout de brûlé pour le remplir. Son remplissage est très délicat et nécessite de la patience lors de la première humectation.

Depuis mi 2012 apparaît sur le marché une série de clearomiseurs qui différent par la longueur des mèches, la quantité de mèches, la position de la résistance par rapport à la sortie de la vapeur, la possibilité et facilité de changement de la résistance, la couleur, la contenance. Cet afflux de choix de clearomiseurs divers et variés continuent encore en 2013 et les fabricants inventent un modèle tous les mois afin de nourrir les attentes du public vapoteur. Cependant, aucun fabricant n’a aujourd’hui inventé de clearomiseur dont la durabilité de la résistance est supérieure à un mois. L’obsolescence programmée a-t-elle aussi atteint le secteur de la vapote ?

L’ingrédient principal dans le « e-liquide » qui produit la vapeur est le même que celui que l’on utilise dans certains inhalateurs médicaux, c’est le propylène glycol associé ou non avec le glycérol végétal. Les e-liquides peuvent avoir de nombreux arômes aussi bien que différentes teneurs en nicotine (incluant le « zéro-nicotine » pour ceux qui cherchent à se débarrasser complètement de la nicotine).

    • Jules says:

      Bonjour,

      Je vous répondrais avec assez de certitude : non !
      La vapeur de propylène glycol est déjà utilisé pour faire de la fausse fumée dans les fête foraine, et personne n’en est mort.
      Plus sérieusement, une étude a fait respirer une quantité hallucinante de vapeur de propylène glycol à des chiens et des rats, dans voir d’effets mortels, et conclue que les essais cliniques sur les humains sont recommandés.

      Vos proches ne craignent donc pas grand chose. En cas de doute, une petite ouverture de fenêtre pendant 5 minutes sera suffisante.

      Mes respects,

  1. Thom says:

    Bonsoir .

    Tout d’abord merci pour tout , ton blog m’aide beaucoup !

    Ensuite j’aimerais savoir si je suit ton texte en bleu : batterie Twist et résistance 1.8 ohms = excellent rendu de saveurs et un gros hit ? Sinon merci de bien vouloir m’éclairer , car je cherche justement à avoir un bon rendu de saveur et un gros hit ..
    Je vapote le Tribeca (18 mg) dans un Sardust (2.4 ohms) un Vivi Nova (2.4ohms) et un Kanger ohms inconnu malheureusement .
    mais j’ai l’impression de ne pas avoir un réel rendu de saveur , j’ai un bon hit (parfois moindre qu’avec un tabac Français en 16mg) et une grosse vapeur .
    Merci d’avance et bonne continuation .

    • Jules says:

      Bonjour Thom,

      Pour ce genre de détails, nous ne serons malheureusement pas les mieux placés pour vous aider.

      Le texte en bleu explique seulement que plus la puissance utilisée est grande, plus la vaporisation du liquide sera importante. Un seul bémol à cela : si la vaporisation est trop importante, la mèche peut s’assécher et un gout de brulé peut apparaitre. A vous de trouver votre point idéal : le sweet spot !

      Pour des conseils plus précis sur le matériel, je ne peux que vous encourager à vous rendre sur le forum des vapoteurs : http://www.forum-ecigarette.com. Les membres sont très accueillant, particulièrement avec les nouveaux en recherche de conseils. Enfin, vous pouvez aussi tout simplement vous rendre dans la boutique physique la plus proche de chez vous. Les vendeurs sont en général compétents et pourront vous parler de leur matériel avec de nombreux détails.

      En espérant que vous trouverez un matériel digne de vos attentes.
      Bien vapoteusement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>