Comparatif kit Mini Cuboid Cubis pro et Istick TC40 Nautilus X

Avis comparé des Kit mini Cuboid / Cubis pro de joyetech et Istick TC40 / Nautilus X d’Aspire.

Après notre essai de modèles e-cigarettes débutants du mois dernier, qui réunissait Vype, Logic Pro et ego AIO, nous avons voulu comparer les deux meilleurs kits haut de gamme du moment pour les amateurs de vape indirecte ou MTL (mouth to lung) : la vape classique quoi, où l’on aspire sur son clearomiseur comme on aspire sur une cigarette traditionnelle avec un tirage d’air plutôt serré.

Joyetech et Aspire sont peut être aujourd’hui les fabricants de cigarettes électroniques les plus prolifiques et les plus innovants du marché sur ce créneau. Après avoir sorti des clearomiseurs Subohm pour les cloud chasers, ces deux fabricants retournent sur des dispositifs classiques qui sont leur coeur de cible. Les vapoteurs eux-mêmes se lassent de vaper en direct dans les poumons et reviennent à une vape tranquille avec un haut transfert de saveur. Attention vape tranquille n’est pas synonyme de vape fade ou vape molle, et là ou la référence des clearomiseurs vape tranquille, j’ai nommé le Nautilus peinait à dépasser les 15W, le Nautilus X prend la relève et pousse la puissance de vaporisation jusqu’à 22W.

Les forces en présences

Le kit Cuboid mini / Cubis pro de joyetech au banc d’essai

Kit Mini Cuboid Cubis pro
Kit Mini Cuboid Cubis pro

Le Cubis pro

 

Clearomiseur Cubis Pro
Clearomiseur Cubis Pro

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le Cubis Pro vient de sortir en France et ce comparatif est peut être le premier ou l’on en fait une revue détaillée.

Revenons d’abord sur le Cubis de Joyetech, un Clearomiseur ou la résistance/atomiseur se trouve vissé sous le capuchon de fermeture du réservoir et non plus à la base du clearomiseur comme de coutume.

Pourquoi ce changement ? Parce que jusqu’à présent et malgré les allégations de Joyetech, ce fabricant n’avait jamais réussi à concevoir un clearomiseur exempt de fuites.

 

 

série eGo, ego CC, ecom Emode, ego one Joyetech
série eGo, ego CC, ecom Emode, ego one Joyetech

 

 

Les plus vieux se rappelleront de l’eGo C dont les cartouches plastiques se maculaient de e liquide au fur et à mesure de l’utilisation, les pseudo révolutions emode, ecom, egoCC qui finissait toujours suintant dans un tiroir, l’eGo One qui générait pour la première fois une vape en sub ohm mais avec une tout petite résistance dont la masse de coton était insuffisante pour éponger le surplus de condensation. Nous avions tout plus ou moins abandonné Joyetech et leur clearomiseurs Tron ne parvenait pas à nous rassurer, d’où notre méfiance à l’arrivée du clearomiseur Cubis.

Top airflow du Cubis Joyetech
Top airflow du Cubis Joyetech

 

 

Qu’a t’il vraiment de nouveau? Et bien, Joyetech a compris le principe de la gravité. Le liquide s’écoule toujours vers le bas et jamais vers le haut. Les fuites prenaient toujours naissance à la base du clearomiseur là où l’air pénètre pour entrainer la vapeur. En plaçant, les entrées d’air sur la partie haute, on faisait disparaitre les fuites.`

 

 

 

 

 

De plus, enfin la surface d’échange des résistances Joyetech sont à la mesure de la nouvelle puissance des batteries.  D’où, plus de volume de coton  pour absorber la condensation résiduelle qui se forme sur les parois froides de la cheminée d’aspiration. Enfin une belle et bonne résistance chez Joyetech, ca se fête, non ? 😉

Autre avantage de la résistance en partie haute, on peut la changer quand le réservoir est plein de liquide, et on peut facilement remplir le réservoir de liquide par la haut, c’est un détail je sais mais ça compte pour le confort d’utilisation, l’ergonomie comme on dit. Inconvénient de la résistance en partie haute, à chaque fois que l’on remplit le réservoir, on enlève la résistance toute visqueuse de e-liquide et ça suinte de partout. On doit systématiquement se munir d’un Sopalin pour essuyer tout ça.

Top cap Cubis pro Joyetech
Top cap Cubis pro Joyetech

 

 

Et le Cubis Pro en quoi il est plus pro que le Cubis? Et bien plus besoin de Sopalin, tout simplement. Maintenant avec le Cubis pro, on peut remplir le réservoir sans sortir la résistance. C’est tout bête mais c’est User friendly et ça nous plait. A noter, le drip tip Delrin présente des chicanes afin d’éliminer les remontées de e liquide.

Le choix des résistances avec le Cubis pro s’est largement multiplié :

  • Il y a les résistances BF SS316 (acier inoxydable) classique. On peut s’en servir en contrôle de température mais sans grande précision sauf à jouer avec les valeurs de TC SS sur la box.
    • 0,5 ohm pour la vape directe (15W -> 30W)
    • 0,6 ohm (15W –> 28W) pour la vape indirecte très puissante
    • 1 ohm (10W–>25W) et 1,5 (8W –> 20W) ohm pour la vape indirecte.
  • Il y a les résistances dédiées au contrôle de température:
    • en Nickel NI200 (0,2 ohm) en vape directe
    • En titane TI (0,4 ohm) en vape directe
  • Il y a les résistances en Notchcoil 0,25 ohm (30W –> 70W) en vape directe : le notchcoil est une résistance en forme de radiateur qui permet d’optimiser le transfert de puissance par augmentation de la surface d’échange comme un radiateur.
  • Il y a les résistances QCS (quick changeable system) pour les radins, où l’on peut changer le coton du Notchcoil sans changer le Notchcoil.
  • la résistance RBA (reconstructible classique) pour les très radins.;)
  • La résistance LVC (Liquide valve control) ou l’on peut adapter le débit de e-liquide en fonction de la viscosité du e liquide. Nous n’avons pas trop compris l’intérêt à par si on vape en pur PG (plus liquide) ou pour les puissances faibles peut-être

Autre chose quand même sur le Cubis Pro, le Flux d’air est amélioré jusqu’à permettre aux amateurs de vape directe de le régler en très aérien pour s’adonner à leur plaisir nuageux avec modération bien sûr.

Le mod box Cuboid Mini de Joyetech.

Box Cuboid Joyetech
Box Mini Cuboid Joyetech

La puissance de 80W est largement suffisante pour une vape indirecte mais la diversité des résistances du Cubis pro (Notchcoil), vous permettra si besoin, d’utiliser les 70W de puissance max en vape directe. En réglage sur 20W nous avons relevé 19,7 W ce qui est très précis. (erreur< 2%). En mode contrôle de température Ni et Ti, nous n’avons pas essayé car cela sortait du cadre vape indirecte.

La box est compacte (76 mm de hauteur sur 22 mm de profondeur), tient bien en main et ses touches en affleurement fleurent bon la finition à l’allemande. L’écran OLED est très agréable à utiliser pour une box mini. L’autonomie est donnée en capacité de Charge pour 2400 mAh et nous avons mesuré 2270 mAH ce qui n’est pas si mal. Bien sûr on peut connaitre le niveau de charge de la batterie, le nombre de bouffées vapées et même la durée de chaque bouffée. La charge se fait sur le coté en Micro USB. La capacité de décharge max (CDM) a été mesurée à 32A en pulse et permettra l’utilisation de résistance jusqu’à 0,08 ohm à 80W  (donné pour 0,05 ohm en mode TC). Il existe de toute façon, de multiples protections contre la surcharge et les courts circuit ( low atomizer ). Vous êtes en toute sécurité, c’est du Joyetech.

Bref, voilà un kit bien compact qui délivre une vapeur puissante en vape indirecte, avec un multiple choix de résistances qui vous tiendra la journée de vape sans recharger ni la batterie ni le réservoir en mode vape tranquille. Ce kit est aussi compatible avec une vape directe en contrôle de température NI, Ti ou SS. Au niveau de la vaporisation, une bouffée de 3 secondes à 20W génèrera 19,9 µlitre de vapeur (sous forme liquide concentré).

 

 

Le Istick TC40 Nautilus X au banc d’essai

Kit Istick TC40 Nautilus X
Kit Istick TC40 Nautilus X

Le Clearomiseur Nautilus X de Aspire.

Nautilus X couleurs
Nautilus X couleurs

Là aussi, nous avons du lourd. Le successeur du fameux Nautilus est il à la hauteur de son prédécesseur? Rappelons aux plus jeunes que le Nautilus, sorti en 2013 est rapidement devenu une référence chez les Vapoteurs. Référence qualitative aussi bien que quantitative tant il s’en est vendu dans le monde entier le plus souvent dans sa déclinaison « mini ». Pour pouvoir détrôner ce Gold standard, il fallait un Top Coil Atomizer parfaitement abouti et up-to-date. Voyons ça.

Mini Nautilus Aspire
Mini Nautilus Aspire

 

 

En visuel, le Nautilus X est complètement aux antipodes d’un mini Nautilus long et fin. C’est un petit gros oui peut-être mais 22 mm diamètre, c’est juste la profondeur de la batterie Istick qui le supporte et ça c’est plutôt réussi au niveau esthétique. C’est flush, aligné, en effleurement, bref c’est jouli et discret.

 

 

 

 

Remplissage nautilus X
Remplissage nautilus X

Remplissage par le dessus : après 3 ans de démontage de la base du clearomiseur sur le Nautilus, Aspire adopte le remplissage par le dessus à la façon d’un Cleito ou le bouchon se visse directement sur la résistance qui reste fixée à la base. On dévisse le bouchon, on remplit et on revisse sans aucune goutte résiduelle de eliquide à essuyer. C’est du propre.

.

Top air Flow
Top air Flow

 

 

 

 

Le Nautilus d’origine n’était déjà pas trop sujet aux fuites de e liquides mais Aspire adapte le flux d’air par le dessus pour la première fois sur un clearomiseur. Ce top Air flow passe par un orifice du capuchon que l’on peut serrer et desserrer à loisir. C’est pratique et précis, que demander de plus.

.

Reste un troisième point, la condensation, car qui dit vapeur, dit condensation, buée, liquefaction et saturation du coton par un excès de retombée de goutte de condensation. Le fameux glouglou. On avait tous appris ce geste qui consistait à secouer le clearomiseur tête en bas pour se libérer de ce trop plein de liquide qui faisait glouglouter la prise d’air en position basse. Grâce à la résistance U-Tech, Aspire trouve enfin la solution au glougloutage intempestif.

résistance U-Tech
résistance U-Tech

Une belle invention que cette résistance en forme de U. Une branche du U, ou l’air aspiré se charge en vapeur en passant dans la première résistance et une autre branche du U ou la vapeur se renforce en Vapeur lors de la remontée dans la deuxième résistance. Exit le glouglou car le e-liquide issu de la condensation ne peut s’accumuler car tout de suite absorbé par le coton de l’atomiseur U-Tech. Cette régulation naturelle de l’apport d’e-liquide est un vrai progrès et élimine la nécessité d’un drip tip à chicane comme sur le Cubis. Un très bon point pour ce Mini Nautilus X qui prend bien la relève de son grand frère.

Autre avantage et non des moindres, là ou le coton de la résistance du Nautilus commençait à bruler aux alentours de 15W par excès de vaporisation, le NautilusX  pousse la puissance admissible à 22W (testé en labo). Et oui, deux branches d’un U au lieu d’une d’un I, c’est deux fois plus de surface de chauffe et de puissance, tout simplement.

Les résistances du Nautilus sont au nombre de 2, pas plus. Une version 1.8 ohm de 10W à 16W et une version 1.5 ohm de 14W à 22W. Le Nautilus X venant de sortir, nous n’avons pas encore accès à toutes les résistances que Aspire va sortir mais nous ne doutons pas que ce fabricant de renom va adapter les résistances Nickel, Titane, SS à ce petit clearomiseur de 2 ml de réservoir. A l’heure ou nous rédigeons ces lignes, nous apprenons que Aspire commercialisera prochainement un adaptateur pour augmenter le volume du réservoir à 4 ml.

Le Box Mod Istick TC40 Eleaf

 

Istick TC40 Eleaf
Istick TC40 Eleaf

Pour alimenter ce précieux Clearomiseur, nous trouvons le Istick TC40W Eleaf. Là aussi, une référence dans le domaine. Le premier mod Box où l’on pouvait trouver le premier algorithme de contrôle de température démocratisé dans un format compact, accu inclus. Exactement les mêmes dimensions que le mini Cuboid de Joyetech.

Les 40W annoncés sortent 39,2 watts au banc d’essai, largement suffisant pour alimenter le nautilus X qui n’en demande qu’une vingtaine. Concernant le CDM (courant de décharge maximum), nous sommes sur une base de 0,11 ohm en pulse, soit 20A, largement suffisant pour le Nautilus X qui ne demande que 4 ampères. (même avec les prochaines résistances Nickel prévues). Ce set-up est donc tout à fait cohérent.

Au niveau de la vaporisation, une bouffée de 3 secondes à 20W génèrera 19,7 µlitre de vapeur (sous forme liquide concentré).

 

 

.

Comment Ca vape ?

Très bien merci. N’attendez pas de ecig R&D, des superlatifs genres c’est une tuerie, un truc de malade, de la bombe en boite, ou autre « ca déchire sa reum ». Nous ne sommes ni déchiré, ni explosé, ni malade, ni mort ;  peut-être légèrement embrumé ou ventilé façon Puzzle mais pas plus. Ca vous embrouille, c’est normal, c’est fait pour ça 😉

Non, on obtient pour ces deux kits MTL une vape très agréable, lisse et douce sans point chaud, sans agressivité car on aime se faire plaisir sans embrouiller la scène comme une intro de Rock metal hurlant (voir article sur le Cleito) . Nous avons comparé les deux même valeurs de résistances à 1.5 ohm avec les mêmes saveurs tabac (Alabama de Pulp)  et la vape Nautilus parait un chouia plus savoureuse dans ces mêmes conditions. La vanille et fruit à coques du e-liquide s’expriment un soupçon plus profond.

Bien sûr, le Cubis prend l’avantage sur la capacité du réservoir deux fois plus grande, la diversité des coils (résistances) proposée et la puissance du Cuboid Mini mais le Nautilus X se rattrape par sa facilité d’utilisation son look discret et sa qualité de vape.

Le prix

On pourra trouver ces deux kits sur le net aux alentours de 70 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *