Test : le kit Target Mini II de Vaporesso

0
195

Vaporesso met à jour son célèbre mini kit Target. Exit le Guardian, bienvenue au VM Tank et une box parée du chipset Omniboard 4.2. Le tout dans un kit aussi compact qu’élégant : le Target Mini II.

La box Target Mini II

Esthétique/ergonomie

Du point de vue esthétique générale, rien de changé. La Target Mini II reprend les formes de la première du nom ; formes plutôt sympas d’ailleurs. Au-delà de l’aspect visuel, la forme de la box a été étudiée pour une bonne préhension et le bouton fire, assez large, tombe bien sous le doigt.

Globalement, les proportions sont les mêmes et on a toujours un kit particulièrement compact. Le bouton Fire n’a pas bougé et seuls les trois boutons de réglages sont différents. En revanche, les flancs sont plus sobres : fini le pseudo-carbone qui fait genre. A la place, tout le corps, en acier inox, est d’une seule pièce avec un revêtement granuleux, assorti à la couleur reste.

Autonomie

Vaporesso l’avait promis, la Target Mini II gagne en autonomie, passant de 1400 mAh à 2000 mAh. Et ça, c’est vraiment un bon point vu que ni le poids, ni la taille de la box ne changent. 2000 mAh pour un si petit gabarit, c’est très appréciable. Attention cependant. Avec la résistance de 0,6Ω, nous vapotons en mode DL aux alentours de 20W. La consommation de batterie va s’en ressentir.

Puissance

La puissance de cette Target Mini II passe de 40W à 50W. Etait-ce nécessaire ? Par forcément étant donné l’usage de ce kit. Allez, disons qui si on souhaite faire de plus gros nuages, on va pouvoir installer un atomiseur plus « méchant ». Attention à l’autonomie quand même dans ce cas là.

Ecran

L’écran est de type OLED et d’une taille de 0,66″. C’est vraiment petit, et les presbytes devront avoir leur lunettes à portée de main ; d’autant qu’il y a pas mal d’infos à lire. De plus, le modèle que j’ai eu entre les mains était particulièrement sombre, même à fond de luminosité. Etait-ce un problème sur cet exemplaire ? Cela serait souhaitable. Autant le dire de suite : en plein soleil, on oublie toute possibilité de voir ce qui se passe à l’écran.

Comme indiqué ci-dessus, l’écran affiche pas mal de choses. De haut en bas et de gauche à droite :

  • Témoin de charge batterie
  • Mode engagé
  • Un logo affichant ce qu’on modifie avec les + et -. Donc W pour Watts ou V pour Volts ou °F/°C pour le mode TC
  • Le chiffre indiquant le réglage en cours (Watts, Volts ou Température, suivez un peu :p)
  • Valeur de résistance
  • Pendant la bouffée : tension en mode puissance variable, puissance en mode tension variable et puissance réglée en mode TC
  • Compteur de bouffées
  • Durée de la dernière bouffée

Chipset

C’est là qu’on touche à la grosse nouveauté de cette Target Mini II. En effet, il s’agit là d’une version adaptée du fameux Omniboard 4.2. Vous avez donc le même chipset (à l’affichage près) que la grosse box Luxe du constructeur, rien que ça. Du coup, il y a pléthore de fonctions. Pour les détails, reportez-vous à l’essai de la Polar 220 ; ce sont les mêmes fonctions.

Évidemment, la puissance est réglable lorsque l’on est en mode TC.

Voilà. Sur ce point, la Target Mini II a tout d’une grande, y compris cette faculté de montée en puissance si rapide de 0,001s. Vous n’allez pas vous ennuyer.

Caractéristiques

  • Masse : 112,9g
  • Dimensions : 63mm x 25,7mm x 37,2mm
  • Plage de résistances : 0,03Ω – 5Ω
  • Puissance de sortie : 5W – 50W
  • Batterie : intégrée de 2000 mAh
  • Courant de charge maxi : 5V/2A
  • Ecran : 0,66″ OLED

Le clearomiseur VM Tank

Résistances

Bonne nouvelle, Vaporesso ne nous gratifie pas d’une nouvelle série de résistances à chaque nouvel atomiseur. Le VM Tank utilise donc les petits formats EUC, tout en introduisant deux nouveaux modèles (livrés dans le kit) :

  • EUC CCell de 1,0Ω, un modèle céramique
  • EUC Meshed 0,6Ω, un modèle en mesh, très en vogue

Nouveauté également avec la bourre de la nouvelle résistance mesh : un mélange de coton et de fibre de thé. Ceci étant censé mieux restituer les saveurs et résister à la chaleur.

Remplissage

Le remplissage s’effectue en dévissant le top cap d’un quart de tour. Super facile et bien vu. Pas besoin de système de verrouillage compliqué tout en restant pratique. L’orifice de remplissage est bien large et en forme de haricot. On pourra même utiliser des bouchons twist en faisant un poil attention.

Changement de résistance

Comme toutes les EUC, le changement est on ne peut plus simple :

On dévisse la base du VM Tank et on tire sur le bas de la résistance. Bon, il faut quand même le dire, je vous conseille d’avoir un minimum de longueur d’ongle ; parce qu’avec de gros doigts gourds, c’est mort. Hormis ce détail, le changement se fait en un clin d’oeil.

Airflow

Là aussi, gros effort de diversité sur ce VM Tank. On dispose de beaucoup de possibilités de réglages. En tournant l’habituelle bague d’airflow, nous avons 5 trous puis une fente « cyclope », dans la foulée, pour l’ouverture maximale. Avec ce VM tank, on va pouvoir vaper aussi bien en mode MTL, avec la résistance de 1Ω (10W~13W), qu’en DL avec la résistance de 0,6Ω (16W~22W)

Changement de réservoir

Oui ! Vaporesso a pensé à la casse, assez inévitable, des réservoirs en verre. On va donc pouvoir le remplacer simplement en dévissant l’axe central. L’outil permettant ce démontage est livré dans le kit. Une fois le réservoir ouvert, il suffit de retirer le tube cassé (en ayant nettoyé tout l’intérieur bien sûr) et de le remplacer. Un tube de verre supplémentaire est aussi livré dans le kit.

Caractéristiques

  • Masse : 52g
  • Diamètre : 22mm
  • Hauteur : 37mm (hors drip-tip)
  • Remplissage : par le dessus
  • Airflow : en bas, par bague
  • Résistances : EUC

Comment ça vape ?

Il faut le dire …. vachement bien. Les résistances CCell et Meshed proposent offre des vape plutôt douces et agréables. Les saveurs sont bien préservées et le système d’airflow vraiment complet. D’une façon générale, ce petit kit joue très bien son rôle. Je n’ai pas eu de fuites à déplorer et, au final, les sensations de vape donnent envie d’y revenir.

Contenu du coffret

  • 1 x Box Target Mini II
  • 1 x Clearomiseur VM Tank
  • 1 x Résistance EUC CCell 1.0Ω pré-installée
  • 1 x Résistance EUC Meshed 0.6Ω
  • 1 x Tube Pyrex de rechange
  • 3 x Joints de remplacement
  • 1 x Outil de démontage du réservoir
  • 1 x Câble Micro-USB
  • 1 x Manel utilisateur
  • 1 x Carte de garantie

Conclusion

Franchement, ce petit Target II Mini est une bonne surprise. Puissant, réactif, ultra-complet, il propose les fonctions d’ordinaire réservées à de plus gros modèles. L’autonomie est plus que convenable pour un tel gabarit. La maintenance est plutôt facile et l’ergonomie globale bien pensée. Finalement, le seul défaut de ce kit est aussi sa qualité : les boutons de réglages et l’écran. Les boutons de paramétrage sont minuscules et les grosses paluches vont vraiment avoir du mal à effectuer les réglages. Idem pour l’écran, assez peu lisible d’autant qu’il n’est vraiment pas assez lumineux. C’est dommage. Globalement, le Target Mini II est un bon petit kit pour débuter et suffisamment polyvalent pour satisfaire aussi le vapoteur confirmé dans un cadre de vape d’appoint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.