BAT prend la défense de la vape … Et plus si affinités

0
147

Le 25 mars dernier, Matignon annonçait une baisse de 1,6 millions de fumeurs quotidiens en France, depuis 2016. Et ce, juste avant un comité interministériel consacré à la santé.

Environ 600 000 fumeurs auraient arrêté de fumer au premier semestre 2018. Ajouté à une baisse de 1 million estimé en 2017, le compte est bon. Le gouvernement qualifie cette baisse d’historique.

Cette diminution, d’après les pouvoirs publics, est due aux différentes mesures prises pour combattre ce fléau. A savoir :

  • Augmentation du prix du paquet à 10€ d’ici à 2020
  • Remboursement intégral de substituts nicotiniques par la Sécu.
  • Opération Mois Sans Tabac

Bien sûr, pas un mot sur la e-cigarette. Ce qui arrive en contradiction totale avec les conclusions d’une étude expliquant le contraire. Mais bon, nous y sommes habitués.

C’est pas là, c’est pas là …

Dans une entrevue à l’émission RTL Midi, le 25 mars dernier, Loïc Josserand, d’Alliance Contre Le Tabac, commentait ces fameux résultats.

M. Josserand estime qu’il faut continuer à augmenter le prix du tabac.

Il ajoute :

« L’augmentation du prix des paquets de cigarettes participe à la baisse du nombre de fumeurs mais tout ramener à cela risque d’être une erreur. On voit que ce qui fonctionne, c’est une politique qui allie trois axes : l’offre, l’augmentation des prix et la prise en charge avec le remboursement des substituts nicotiniques. C’est cette triple action qui est efficace »

« Il y a un objectif de prix à 10 euros. Quand je parle d’objectif c’est peut-être une erreur car il faut bien considérer que ce ne doit pas être qu’un objectif. Une fois le paquet arrivé à 10 euros, si on veut continuer à garder la même efficacité,  il faut que ces 10 euros ne soient qu’une étape et que le prix continue à progresser. »

« À partir du moment où on est décidé … une de ses tentatives finit par être couronnée de succès. Il ne faut pas qu’il y ait un désespoir du fumeur qui va s’arrêter de fumer mais au contraire, il faut qu’il considère qu’il est entré dans une démarche positive et qu’il trouve une solution pour s’arrêter définitivement. Une solution qui lui convient à lui personnellement. Il n’y a pas de solution miracle, magique et universelle »

Attendez, c’est pas fini…

Suite a ces déclarations, c’est BAT (British American Tobacco) qui met les pieds dans le plat. Par la voix d’Eric Sensi-Minautier, directeur des affaires publiques et de la communication/Europe de l’ouest, chez BAT. La firme déclare (accrochez-vous bien) :

« British American Tobacco (BAT) soutient les politiques de santé publique raisonnables et efficaces. Or, aujourd’hui, le Gouvernement se félicite d’une baisse supposée de la prévalence tabagique après plusieurs années d’une politique anti-tabac acharnée dont le principal effet incontestable a été d’encourager la contrebande de cigarettes. »

And the winner is ….

« Cette baisse supposée de la prévalence nous paraît moins être le résultat des multiples interdictions (dont les fumeurs ont été la cible ces dernières années) que celui du développement de la cigarette électronique, seule alternative efficace à la cigarette traditionnelle.  Rappelons, parmi d’autres éléments, que selon les chiffres du Ministère de la Santé lui-même, plus de 50 % des personnes qui arrêtent de fumer ont déclaré avoir eu recours à la cigarette électronique. »

« Dans ce contexte, il est regrettable que ce levier puissant reste superbement ignoré par les autorités françaises alors même qu’il permettrait d’accélérer le basculement des fumeurs vers cette alternative au tabac, ce que démontre l’exemple britannique. Plus que jamais, il apparait urgent de s’orienter vers une politique de santé publique pragmatique basée sur la réduction des risques plutôt que de s’entêter dans des approches idéologiques. »

Alors, pour info, BAT est aussi créateur de la Vype, un pod purement e-cigarette. On vend aussi des liquides chez BAT. Pas de soucis.

C’est ce qui s’appelle avoir le sens du timing et de l’à-propos. Tels les carabiniers d’Offenbach, Big Tobacco devient notre meilleur allié maintenant ? Allons-bon.

Le discours de BAT est celui que tiennent les associations comme La Vape Du Coeur ou AIDUCE et les professionnels du secteur depuis des années ; discours absolument pas entendu par les autorités de santé soit dit en passant.

Conclusion

Les cigarettiers ne sont pas fous. Ils ont compris, certes un peu tard, que l’histoire était en marche. Et dans cette histoire, c’est la e-cigarette qui aura, de très loin, fait le plus bouger les lignes. Les professionnels de santé ne s’y sont pas trompés. Ce qui est sûr, c’est que les géants du tabac ne sont pas près d’entrer dans un hôpital ou un centre d’addictologie ; contrairement aux associations sus-mentionnées.

Sinon, nous n’allons pas gâcher notre plaisir de voir cette baisse si importante de la prévalence tabagique pour « si peu ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.