Test : Enovap, la vape à la carte

2
2000

On l’attendait depuis plus de trois ans et elle est enfin arrivée. La e-cig Enovap s’est faite attendre, mais ça en valait la peine. Voici donc la première cigarette électronique au monde avec laquelle on peut choisir son taux de nicotine en temps réel ; mais pas que. On monte d’un cran dans l’intelligence vapologique. En plus, c’est 100% français.

Enovap, c’est qui ?

Enovap est une startup dont la vocation est d’apporter une nouvelle dimension dans la vape. La société a vu le jour à la Technopole de l’Aube, en Champagne. L’idée du projet était de créer un dispositif dédié, avant tout, au sevrage tabagique et nicotinique de façon contrôlée et/ou progressive.

Le principe

Premier élément : la nicotine n’agit pas de la même façon au cours de la journée. Les neurones récepteurs de nicotine sont plus sensibles le matin que le soir. Après la nuit de sommeil, il ne reste quasiment plus de nicotine dans le sang. Le cerveau est en manque, et les récepteurs se sont re-sensibilisés pendant la nuit. De ce fait, le premier apport de nicotine de la journée est plus fort. La journée passant, les neurones récepteurs se désensibilisent progressivement et le « shoot » de nicotine est de moins en moins « violent ». C’est pourquoi l’on a souvent plus besoin de fumer le soir que le matin.

C’est là que l’Enovap va permettre de changer son taux de nicotine à la demande selon ses propres besoins. Mais en fait, l’Enovap va plus loin …

Comment ça se passe ?

L’Enovap peut agir selon deux modes :

Mode manuel : l’utilisateur peut régler son taux de nicotine manuellement et selon ses besoins en nicotine

Mode automatique : l’utilisateur sera pris en charge par l’IA de l’Enovap qui va se charger d’adapter le niveau de nicotine automatiquement dans l’optique d’un sevrage complet ; et cela via l’application mobile.

Pour cela, on dispose de deux réservoirs dont les taux de nicotine peuvent être mélangés. Par exemple, on prend son liquide favori en 0mg et en 18mg. L’un des pods* reçoit le 0mg, et l’autre, le 18mg.

Le but est de doser la puissance de vape de chaque pod afin de mélanger les vapeurs entre 0mg et 18mg, par paliers de 0,5mg. Bien évidemment, si vous désirez naviguer entre 6mg et 12mg par exemple, il suffira de remplacer les taux des deux liquides. La difficulté est, bien évidemment, de calculer la quantité adéquat de vapeur selon le réglage en nicotine demandé et la puissance engagée. Et c’est là que la matière grise de l’équipe Enovap est entrée en jeu pour que le chipset calcule la puissance dynamiquement afin de respecter le dosage demandé.

Pour vous accompagner dans votre sevrage, Enovap a développé une application mobile dialoguant avec votre dispositif en Bluetooth ; ceci afin de motiver le fumeur dans son projet d’arrêt du tabac fumé mais aussi de piloter l’IA du mode automatique. Bon, en parlant d’IA … On n’est quand même pas en présence de Deepmind. IA est un terme un peu pompeux et quelque peu marketing. On va dire qu’il s’agit plutôt d’une intelligence statistique. Mais ça n’est pas bien grave.

 

*Un pod est une pièce composée d’un réservoir comprenant une résistance et qui est scellé.

Et sinon ?

Puisque l’Enovap sait mélanger et doser des liquides pour modifier le taux de nicotine, l’équipe en a profité pour ajouter une fonction appelée Flavor Mix. Le principe est le même, sauf que l’on va pouvoir mélanger deux liquides différents. A ce moment, le réglage change pour laisser la place à un pourcentage de chaque liquide. Petit exemple tout simple : vous aimez les tabacs mentholés mais ne trouvez pas LE liquide qui vous convient. En revanche, vous adorez le tabac X et le menthol Y. Dans ce cas, vous placez chaque liquide dans un pod et ainsi, vous pourrez plus ou moins « mentholer » votre tabac.

Le matériel

Le dispositif a un profil de box avec accu amovible et électronique embarquée. Un grand écran OLED affiche vos paramètres et informations. A côté de l’écran, on trouve les touches de réglages au nombre de trois : Plus / Moins et Paramètres.

En haut de l’Enovap, une tête amovible se détache du corps, simplement en déverrouillant un bouton sur la box et en tirant sur la tête. C’est sur cette tête que les pods se clipsent et communiquent avec la sortie de vapeur dans laquelle on place le drip-tip (510). Sur les côtés de chaque pod, on trouve un petit bouchon en silicone afin de remplir les réservoirs. Le kit se compose de l’Enovap et d’une housse de protection, deux pods et le cordon de charge USB. Il existe deux types de pods : 0,6Ω et 1,2Ω et ils sont vendus par boites de 4.

Comment ça marche ?

Une fois les pods remplis et en place, on va pouvoir passer aux réglages. Malgré la technologie avancée, l’Enovap est très facile à régler. L’écran d’accueil affiche :

Pour le mode hit control :

  • Le taux de nicotine que l’on règle avec les boutons + et –
  • Un bargraph affichant le taux de nicotine sur une échelle graphique
  • Le nom du mode engagé (dans ce cas Hit Control)
  • La charge de l’accu

Pour le mode Flavor Mix :

  • Le pourcentage de chaque liquide que l’on règle avec les boutons + et –
  • Le nom du mode engagé (dans ce cas Flavor Mix)
  • La charge de l’accu

Pour les réglages :

Un clic sur le bouton paramètres et on arrive sur le réglage de puissance. Celui-ci, contrairement à tout ce que nous connaissons, affiche un pourcentage au lieu d’une puissance. Ceci dans le but de simplifier la quantité de vapeur émise sans se poser de questions. Le minimum est à 10% et le maximum à 100%. Quelque soit la résistance des pods, on ne risquera pas de brûler le coton par une puissance trop élevée.

Un deuxième clic et l’écran nous dit qu’il faut faire un appui long pour entrer dans le paramétrage proprement dit. Un clic court revient à l’écran d’accueil.

    

Donc, clic long et on arrive sur les paramètres.

Première page : réglage du mode (Auto, Hit Control et Flavor Mix)

Deuxième et troisième page : réglage du taux de nicotine de chaque pod. C’est ici que vous allez régler les limites dans lesquelles vous allez pouvoir choisir votre taux de nicotine.

Quatrième page : Les infos sur les résistances engagées (à noter que si vous mixez les deux différentes résistances, l’Enovap vous avertira que les valeurs sont trop éloignées pour que le dispositif marche correctement.

Bien entendu, l’arrivée d’air est réglable. Une glissière située au-dessus du bouton Fire permet de d’ouvrir ou fermer l’air-flow.

 

Les Partenariats

Enovap s’est associé au LIMSI (Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur), un laboratoire du CNRS à Paris-Saclay. Ceci, afin de développer une nouvelle IA visant à créer une plateforme de soutien au sevrage tabagique. L’algorithme du LIMSI permet de prédire les besoins en nicotine de l’utilisateur selon la date, l’heure et le jour de la semaine et, éventuellement, d’autres données sont aussi captées par l’Enovap au fil de l’eau.

Laissons parler les concepteurs du projet :

« A tout moment, l’application mobile d’un utilisateur peut décider d’exécuter l’algorithme, qui prendra en compte ses nouvelles données de consommation et annotations et génèrera une nouvelle formule »

« De cette manière, plus l’utilisateur consomme et donc crée des données, plus l’algorithme sera capable de générer une formule efficaceElle s’appuie sur des outils de machine learning et de traitement statistique, mais aussi sur des stratégies de fusion de données et des outils de prise en compte des incertitudes de mesure »

L’année 2019 sera consacrée à une étude observationnelle avec le CSAPA Victor Segalen, Gaïa Paris et l’INSERM et le soutien des Dr Anne Borgne(médecin addictologue au CSAPA Victor Segalen), Marie Bejot (médecin tabacologue) et Laurent Toubiana (PhD épidémiologiste à l’INSERM).

Au cours de cette étude, 60 patients fumeurs en précarité et souhaitant arrêter de fumer, seront recrutés. Le but est de valider l’efficacité de la vape à travers la machine Enovap, d’abord pour arrêter de fumer, puis, éventuellement, arrêter aussi la nicotine. Tout ceci dans l’application de la politique de Réduction Du Risque pour la santé publique.

Conclusion

Comme nous le voyons, Enovap n’est pas qu’une e-cigarette de plus. Elle constitue une nouvelle approche dans le sevrage tabagique. C’est la première fois qu’une e-cigarette propose un dosage de nicotine à la carte et cela pourrait changer le paysage vapologique.

La caution de chercheurs et de médecins dans le projet est une excellente chose car elle permettra, espérons-le, une meilleure visibilité de la part des instances politiques nationales et internationales.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.