Cigarette électronique : quel risque pour la santé?

0
287

Cigarette électronique : quel risque pour la santé ?

Les recherches cliniques effectuée en Nouvelle-Zélande fournissent des preuves solides sur la sécurité de la cigarette électronique

Depuis son introduction sur le marché, les fournisseurs et les utilisateurs de la cigarette électronique luttent contre un mur de fausses informations qui mène à se demander s’il n’existe pas une conspiration pour limiter  son utilisation. Sans aucun mystère, les cigarettiers génèrent chaque année des milliards de dollars de profits avec cette industrie, et la vente de cigarettes, par les diverses taxes indirectes qu’elle induit, rapporte des sommes faramineuses aux gouvernements.

Restrictions aux fournisseurs

De multiples et significatives restrictions publicitaires ont été imposées à propos des cigarettes électroniques. Pourtant, tous les chercheurs que nous interrogeons à propos du tabagisme alternatif déclarent que l’utilisation des cigarettes électroniques réduisent de près de 95% les risques du tabagisme.

Les publicités concernant la cigarette électronique sont interdites, en incluant notamment Google, qui nous donne pour excuse qu’ils ne sont pas autorisés à faire de la publicité liée au tabac – bien qu’il n’y ait aucun tabac dans ce produit.

Il y a également des restrictions significatives que les fournisseurs sont tenus de respecter.

• Les fournisseurs ne sont pas autorisés à déclarer que, en tant qu’élément effectif de remplacement de la nicotine, la cigarette électronique peut aider certains fumeurs à abandonner leur consommation active de vraies cigarettes.
• Quelques fournisseurs, ont même été forcés de démentir certains témoignages positifs de leurs clients sous la menace de poursuites imminente.

Craintes sécuritaires

Des craintes s’élèvent concernant la cigarette électronique, par le doute induit par des organismes aussi respectés que l’OMS qui contestent quand certains fournisseurs les cite incorrectement en tant que garant de l’innocuité du produit.

Des chercheurs, tels que le Pr. Paul Bergen du projet Tobacco Harm Reduction project, pense que les fumeurs doivent se battre contre un tas d’informations erronées, s’appuyant sur de fausses campagnes de sevrage « arrêtez ou mourrez ! » déniant toute crédibilité à des solutions de substitutions telles que la cigarette électronique.

Tests cliniques

Des résultats des tests cliniques, effectués par le Dr. Murray Laugesen du « Health New Zeland department » ont été divulgués. Ces études ont reconnu que l’utilisation de la cigarette électronique était :

• « très sûre sur toutes les mesures que nous nous sommes appliqué à vérifier. »
• « … très sûre comparée aux cigarettes tabagiques.

En utilisant la microélectronique elle vaporise dans un aérosol fin, séparément pour chaque inhalation, des quantités de nicotine très petites dissoutes dans le propylène glycol, deux petites molécules bien connues avec d’excellents profils de sécurité. Comparativement, chaque inhalation contient moins de la moitié de nicotine, comparée à celle d’une cigarette de tabac. De plus le liquide des cartouches de la cigarette électronique ne contient aucun tabac et aucune combustion ne se produit. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here